Quand Spike Lee défend Woody Allen puis… s’excuse

Vendredi dernier, lors d’un entretien à la radio, Spike Lee a pris la défense de son « ami » Woody Allen, puis s’est rétracté le lendemain.

Vendredi 12 juin, dans le cadre de l’émission In the Morning, sur une station de radio newyorkaise, Lee a évoqué la chute du réalisateur Woody Allen en déclarant ceci : « Je voudrais juste dire que Woody Allen est un très grand cinéaste et je suis contre le boycott de ses films. Et je pense que lorsque nous y repenserons, nous verrons que – à moins de le tuer – je ne pense pas que vous pouvez simplement effacer quelqu’un comme il n’a jamais existé ».

A LIRE AUSSI : NOTRE CRITIQUE DE BLACKKKLANSMAN

Le réalisateur est apparu au programme pour promouvoir son nouveau film Netflix Da 5 BloodsLorsque la conversation s’est recentrée vers Allen, Lee a expliqué : « Woody est un de mes amis, un autre fan des Knicks, et je sais ce qu’il est en train de le traverser en ce moment. »

Seulement voilà, dès le lendemain, Lee a publié des excuses sur les réseaux sociaux disant qu’il avait eu « tort »” de défendre Allen.

A LIRE AUSSI : NOTRE CRITIQUE DE DA 5 BLOODS

« Je m’excuse profondément. Mes mots étaient faux. Je ne tolère pas et ne tolérerai jamais le harcèlement sexuel, les agressions ou la violence. Un tel traitement cause des dommages réels qui ne peuvent être minimisés. – Vraiment, Spike Lee », a tweeté le cinéaste.

A LIRE AUSSI : NOTRE CRITIQUE D’UN JOUR DE PLUIE A NEW YORK

Rappelons que Dylan Farrow, la fille adoptive d’Allen, l’a accusé de l’avoir agressée en 1992 alors qu’elle était enfant. Le cinéaste a nié à plusieurs reprises les allégations et n’a jamais été reconnu coupable malgré deux enquêtes policières, mais ces accusations ont conduit le réalisateur à devenir un paria.

Wait and SEE !

Et SEE tu partageais cet article ?

Découvre notre boutique

+ de Wait and SEE

aidez See-mag à rester gratuit, sans pub et indépendant !