Quatre anciens combattants afro-américains retournent au Vietnam en quête des restes de leur chef de patrouille tué au combat dans la jungle.

Par Colonel Dawa

Timing étonnant

De Nola Darling en 1987 à BlacKkKlansman, en passant par Get on the Bus et évidemment Do They Right Thing, Spike Lee n’a eu de cesse au cours de sa carrière de proposer un cinéma engagé, et plus particulièrement pour la cause afro-américaine, comme en témoigne également son Malcolm X, avec Denzel Washington dans le rôle du célèbre leader du mouvement Nation of Islam.

Et le fait est que le calendrier est parfois farceur, car cela fait déjà bien longtemps que la diffusion sur Netflix de son nouveau long-métrageDa 5 Bloods, est prévue pour le 12 juin 2020, ce qui le fait apparaître au cœur d’une période chargée en manifestations anti racistes générées par la mort de George Floyd, tué par des policiers de Minneapolis.

Ici, Spike Lee nous emmène en voyage au Vietnam avec quatre anciens combattants afro-américains qui retournent sur les lieux de la guerre pour y retrouver les restes de Norman, leur chef de patrouille tué au combat dans la jungle, et accessoirement… d’une cargaison d’or bien cachée.

Parcours introspectif ou film d’action ?

Bien évidemment, l’expédition ne va pas se dérouler comme convenu, et Lee, qui décidément est rarement là où on l’attend, et dont on pensait alors qu’il allait calmement nous embarquer dans un voyage introspectif, fait subitement basculer son long-métrage dans la catégorie « film d’action ». Et si le cinéaste ne se gêne pas pour cumuler les références, et notamment Apocalypse Now, il cumule également un peu trop les thématiques, au risque de parfois, perdre le spectateur, mais recentre évidemment son débat sur la place des Noirs dans l’histoire des Etats-Unis, le cinéaste estimant que : « Les Afro-Américains, ont été un rouage fondamental de chaque grande étape de l’épopée américaine, payant à chaque fois de leur sang. »

Une distribution impeccable

Sur le plan de la distribution, le film est magistralement porté par un Chadwick « Black Panther » Boseman impeccable, et de nombreux seconds rôles bien réfléchis, dans lesquels on trouve les frenchies Jean Reno et Mélanie Thierry, mais aussi Paul Walter Hauser, le Richard Jewell du dernier film de Clint Eastwood.

Dans ces scènes de flashback, Norman le chef de patrouille décédé prononce ces mots avant de mourir : « Nous allons au casse-pipe pour ce pays depuis le début, en espérant qu’ils nous donneront la place que nous méritons. Tout ce que nous avons eu, c’est un coup de pied au cul. »

Reste l’or, que les quatre vétérans veulent récupérer, il symbolise clairement ce que réclame une partie de la communauté noire, aux Etats-Unis, dont Lee a récemment déclaré à CBS : « Ce que je vois dans les rues aujourd’hui, c’est ce dont je me souviens durant les années 1960 quand j’ai grandi. »

à lire aussi : notre critique de blacKKklansman

Comme il l’avait fait en 2018 avec BlacKkKlansman, qui lui apportera son premier Oscar surtout le Grand Prix à Cannes, le cinéaste relie son histoire avec l’actualité, en citant Donald Trump mais aussi le mouvement Black Lives Matter.

Spike Lee est un cinéaste engagé, certes, mais mieux que personne, il sait embarquer le spectateur dans ses aventures, et offre toujours plusieurs lectures aux histoires qu’il raconte. Ici, il ne déroge pas à cette règle et privilégie toutefois la dose de “cinéma” nécessaire pour maintenir l’attention tout au long des 2h35 que dure le film.

On regrettera de ne pas pouvoir admirer cette œuvre sur grand écran, la frustration est évidente, mais la narration est là, l’action est là, le rythme est suffisamment endiablé pour nous tenir en haleine, et s’il ne fait pas partie du meilleur de Spike Lee, Da 5 Bloods se laisse tout de même regarder avec l’œil du cinéphile averti.

Sortie : 12 juin 2020 sur Netflix – Durée : 2h35 – Réal. : Spike Lee – Avec : Chadwick Boseman, Jean Reno, Delroy Lindo… – Genre : action – Nationalité : Américaine

Et SEE tu partageais cet article ?

Parcours introspectif ou film d’action ? Bien évidemment, l’expédition ne va pas se dérouler comme convenu, et Lee, qui décidément est rarement là où on l’attend, et dont on pensait alors qu’il allait calmement nous embarquer dans un voyage introspectif, fait subitement basculer son long-métrage dans la catégorie « film d’action ». Et si le cinéaste ne se […]