Les 10 films les plus chers de l’histoire !

Ils sont dix blocbusters et ils ont coûté très cher, et certains diront « trop » cher, et pas toujours à cause de leurs scénarios. Voici une liste ajustée à l’inflation, et dont les chiffres proches du PIB d’un petit pays, font tourner la tête.

Par Colonel Dawa

Les blockbusters sont un genre à part dans l’industrie cinématographique. Conspués par les uns qui les jugent superficiels et dénués de sens, ou adorés par les autres qui y voient la meilleure façon de faire évader leurs cerveaux avides de spectacle et de sensations fortes, ils coûtent souvent des sommes exorbitantes.

Ciné versus télé

Nés dans les années 1950 aux Etats-Unis pour aider le cinéma à lutter contre l’essor de la télévision, on innovera sur le plan technologique pour servir le genre. Et c’est ainsi que naîtront des technologies permettant de projeter des écrans géants, telles que le Cinérama, la Vistavision ou encore le célèbre Cinémascope pour attirer à nouveau les spectateurs dans les salles.

Même si Autant en emporte le vent ou encore Metropolis furent des précurseurs en la matière, c’est avec des films à grand spectacle comme Ben-Hur de William Wyler ou Quo Vadis, que le terme blockbuster va réellement s’installer dans le langage hollywoodien, et Cléopatre de Joseph L. Mankiewicz enfoncera le clou de la discipline en 1963 avec un budget de 261,3 millions de dollars.

Censé rapporter beaucoup, le blockbuster coûte souvent très cher, voici la liste des dix plus gros budgets de l’histoire du cinéma.

10 – Pirates des Caraïbes : le secret du coffre maudit – 2006

De Gore Verbinski avec Johnny Depp et Orlando Bloom

BUDGET : 284,96 MILLIONS DE DOLLARS

Quand en 2006, Disney décide d’adapter au cinéma, une de ses attractions les plus célèbres de son pars Disneyland en Floride, la firme fait sérieusement claquer le carnet de chèques.

Johnny Depp va y créer un personnage de Jack Sparrow des plus déroutants mais amusant, le long-métrage est clairement un hommage aux anciens films de pirates, il y a de l’action, de l’humour et du spectacle.

Résultat, le film rapportera plus de 600 millions de dollars et sera cinq fois nominés aux Oscars et fera l’objet de quatre suites.

9 – Waterworld – 1995

De Kevin Reynolds avec Kevin Costner et Jeanne Tripplehorn

BUDGET : 294,89 MILLIONS DE DOLLARS

En 1995, après des hits comme Sens UniqueDanse avec les LoupsRobin des Bois et BodyguardKevin Costner est probablement une des stars les plus bankables du moment.

C’est donc sur son nom que Kevin Reynolds, auteur de Robin des Bois, va tourner, pour un budget colossal, son Mad Max aquatique, qui se déroulera dans un futur lointain, dans lequel, suite à la fonte des glaces à cause du réchauffement climatique, la Terre est entièrement sous l’eau.

Film maudit par excellence, le tournage de Waterworld cumulera les ennuis, avec un décor plusieurs fois dévasté par des tempêtes, des divergences artistiques entre les deux Kevin, le tout cumulé par un Costner souffrant du mal de… mer.

A sa sortie en salles, le film sera moyennement accueilli, et par la critique, et par le public, mais rentrera toutefois dans ses frais.

A LIRE AUSSI : 12 FILMS : 12 TOURNAGES MAUDITS

8 – Harry Potter et le Prince de sang-mêlé – 2009

De David Yates avec Daniel Radcliffe et Rupert Grint

BUDGET : 298,32 MILLIONS DE DOLLARS

C’est le sixième épisode de la saga Harry Potter, et alors que la production souhaite confier l’aventure à Guillermo Del Toro, elle va finalement faire une nouvelle fois confiance au Britannique David Yates, déjà réalisateur de l’épisode précédent, et qui signera les deux suivants ainsi que la saga spin-off Les Animaux Fantastiques.

Le film est assez réussi et propose une ambiance particulière, notamment due au chef-opérateur français Bruno Delbonnel, un fidèle de Jean-Pierre Jeunet avec qui il a collaboré pour Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain et Un Long Dimanche de Fiançailles.

7 – Raiponce – 2010

De Byron Howard et Nathan Greno

BUDGET : 305,36 MILLIONS DE DOLLARS

Pour son 50e film d’animation, Disney va encore débourser une belle somme et Raiponce sera le premier de l’histoire du studio à sortir en animation 3D grâce à une toute nouvelle technologie baptisée « multi-rigging » qui offrait un aspect plus théâtral aux images.

L’autre défi technologique fut de créer et d’animer la chevelure de Raiponce, et pour l’occasion l’équipe d’animation a dû développer un nouveau logiciel.

Disney revient également ici à une tradition car, comme La Belle au Bois Dormant, Cendrillon ou encore Blanche-Neige et les sept nains, Raiponce s’inspire des contes des frères Grimm.

Le film frôlera les 600 millions de dollars de recettes.

6 – Justice League – 2017

De Byron Howard et Joss Whedon avec Ben Affleck et Henry Cavill  

BUDGET : 312,53 MILLIONS DE DOLLARS

Ce devait être l’arme de Warner contre Disney et Marvel, et leurs si « succesful » Avengers, ça devait être énorme, réunir Batman, Superman, Wonder Woman, ou encore Aquaman et Flash, le tout mis en scène par Zack Snyder, auréolé des réalisations de 300Watchmen et d’un Man of Steel controversé mais qui vieillit bien.

Ce devait être énorme, et à l’arrivée, ce fut un désastre artistique et un naufrage commercial.

Après le départ du projet de Snyder suite au suicide de sa fille, ce fut Joss Whedon, créateur de Buffy contre les vampires, et réalisateur des deux premiers Avengers, qui fut chargé des reshoots et du montage final, résultat, une bouillie infâme livrée à des fans frustrés d’une DCEU qui était proche du suicide commercial. Elle se rattrapera plus tard avec les succès d’Aquaman et Wonder Woman.

On attend avec impatience le Zack Snyder Cut, qui suite à la pression des fans, va enfin voir le jour.

A LIRE AUSSI : NOTRE CRITIQUE D’AQUAMAN

5 – Titanic – 1997

De James Cameron avec Kate Winslet et Leonardo DiCaprio  

BUDGET : 318,23 MILLIONS DE DOLLARS

Après Terminator 2 et True Lies, le cinéaste canadien James Cameron signe pour la troisième fois de sa carrière, le film le plus cher de l’histoire du cinéma de son époque.

Le résultat va être bien au-delà des espérances du cinéaste, car à l’arrivée, Titanic, en plus de propulser Leonardo DiCaprio au rang de superstar, va récolter 11 Oscars et devenir, jusqu’à la sortie d’Avengers : Endgame, le film le plus rentable de tous les temps.

La critique du monde entier accueillera le film à bras ouvert, en France, même Télérama, écrira « On attendait un blockbuster classique, bonne nouvelle, James Cameron a fait du cinéma ».

A LIRE AUSSI : TITANIC EN 11 ANECDOTES CROUSTILLANTES

4 – Spider-Man 3 – 2007

De Sam Raimi avec Tobey Maguire et Kirsten Dunst

BUDGET : 320,77 MILLIONS DE DOLLARS

Après Spider-Man 1 et 2 en 2002 et 2004, le trio Raimi / Maguire / Dunst rempile une troisième fois pour ce qui sera le plus cher mais aussi le plus ombre de la trilogie.

La productrice du film, Laura Ziskin, déclarant à l’époque : « Spider-Man 3 a dépassé au niveau ampleur et logistique tout ce que nous avons pu faire sur les deux premiers films. Avec ce nouveau chapitre, nous voulions satisfaire l’attente du public en lui offrant une aventure encore plus exaltante que les précédentes. »

Le tournage qui s’est déroulé à Los Angeles de New York, a duré 15 mois, débutant au mois de novembre 2005 pour se terminer en avril 2007.

3 – Superman Returns – 2006

De Brian Synger avec Brandon Routh et Kate Bosworth

BUDGET : 341,96 MILLIONS DE DOLLARS

Le réalisateur Bryan Singer, tout auréolé des succès de Usual Suspect et des deux premiers X-Men, se voit confier la lourde tâche de réaliser le long-métrage par les dirigeants de la Warner, après que ces derniers se soient penchés sur Tim Burton, Michael Bay ou encore Robert Rodriguez.

Envisagé dès 1997, Superman Returns aura mis dix ans à voir le jour. Ce fut d’abord Nicolas Cage qui fut pressenti pour incarner Clark Kent, et finalement, le rôle sera proposé à Brandon Routh, plus habitué jusqu’ici aux séries TV. Après avoir écumé les séries DC dans le rôle de The ATOM, il reprendra le costume de Superman en 2019 dans la première saison de Batwoman.

Le film sera un échec et rentrera à peine dans ses frais.

2 – Avengers : Endgame – 2019

De Joe et Anthony Russo avec Robert Downey JR. et Chris Evans

BUDGET : 356 MILLIONS DE DOLLARS

Si Avengers : Endgame n’occupe que la seconde place du podium des films les plus chers de l’histoire, il est à ce jour, le plus rentable, avec une recette record de presque trois milliards de billets verts, il a ainsi détrôné Titanic qui jusqu’ici, dominait le classement avec 2, 2 milliards de dollars.

Quand le tout premier trailer fut dévoilé en décembre 2018, ce dernier générera 289 millions de vues en 24 h, soit près de 60 millions de plus que l’épisode d’avant : Infinity War.

Et comme le long-métrage n’est pas à un record près, il est également le plus long de la saga avec une durée de 3h01 minutes.

A LIRE AUSSI : NOTRE CRITIQUE D’AVENGERS : ENDGAME

1 – Pirates des Caraïbes : jusqu’au bout du monde – 2007

De Gore Verbinski avec Johnny Depp et Orlando Bloom

BUDGET : 370,73 MILLIONS DE DOLLARS

Et voilà une franchise qui occupe deux places dans ce classement, la dixième et la première.

Dans la foulée du premier et du deuxième opus La malédiction du Black Pearl, c’est exactement la même équipe qui remet ça avec un troisième épisode qui va exploser tous les compteurs de recettes avec 961 millions de dollars.

Le producteur de la saga, Jerry Bruckheimer, confiant à l’époque que : « Un tel succès est finalement assez effrayant. On ne réalise jamais vraiment. Lorsque nous avions initié le projet, personne ne pouvait prévoir qu’un film de pirates inspiré par une attraction allait rencontrer un tel écho dans le public. Pour le second film, c’était tout aussi surprenant car dans le métier, tout le monde sait qu’une suite fait toujours 20 à 30% de moins que le premier film. »

A LIRE AUSSI : NOTRE INTERVIEW DE JERRY BRIUCKHEIMER

Et SEE tu partageais cet article ?

Découvrez notre boutique

+ de SEE snack

aidez See-mag à rester gratuit, sans pub et indépendant !