TITANIC : 11 Oscars et 11 anecdotes croustillantes !

Trois films ont obtenu 11 Oscars lors de la prestigieuse cérémonie : Ben Hur, Titanic et Le retour du roi. De façon totalement arbitraire, notre contributeur, le Cowboy de Chernobyl a porté son dévolu sur le gros bateau et vous livre 11 anecdotes sur ce film hors-norme.

Par le Cowboy de Chernobyl

1 – I AM THE KING OF IMPRO

L’exclamation culte « I am the king of the world ! » ne figurait pas dans le scénario de James Cameron. Lors de la mise en place de la scène se déroulant, sur la proue du Titanic, Leonardo DiCaprio ne s’est pas contenté des « Ouh ouh ! » prévus, et s’est mis à hurler « I am the king of the world ». Cameron a alors décidé de tourner la scène avec cette ligne de dialogue improvisée.

2 – AUTO REVERSE

Lorsque Jack dessine Rose toute nue sur son canapé, ce sont en fait les mains de James Cameron qui crayonnent. Mais le cinéaste étant gaucher, et avec son éternel souci de perfection, il a inversé les images en post-production pour donner l’illusion que c’était bien le droitier DiCaprio qui dessinait.

3 – PRECIS COMME UNE HORLOGE SUISSE

Les scènes se déroulant en 1912, soit la majorité du film, durent 2 h 40, soit la durée exacte du naufrage du Titanic. D’après les spécialistes, la collision du vrai navire avec l’iceberg, a duré 37 secondes… soit à la seconde près, sa représentation à l’écran.

4 – MONEY, MONEY, MONEY

Avec un budget de 200 millions de dollars, le film a coûté plus cher que la construction du navire. De 1910 à 1912, la fabrication du Titanic a coûté 7.5 millions de dollars. En 1997, en ajustant le cours du dollar, le navire serait revenu à 150 millions de dollars.

5 – FAIS TON CHOIX CAMARADE

Attention, retenez votre souffle ! Voici la liste non exhaustive des acteurs envisagés pour le rôle de Jack et Rose.
Jack : Jared Leto, Tom Cruise, Matthew McConaughey, Johnny Depp.
Rose : Gwyneth Paltrow, Nicole Kidman, Jodie Foster, Cameron Diaz, Sharon Stone, Madonna.

6 – HARCELEMENT

Tellement obnubilée par l’obtention du rôle de Rose, durant la période du casting Kate Winslet envoyait quotidiennement depuis son Angleterre de résidence, des lettres manuscrites à James Cameron. Lorsqu’elle eut l’occasion de se rendre à Los Angeles, elle lui a téléphoné et lui a carrément hurlé : « Tu ne comprends rien à rien ! Je suis Rose ! Je ne saisis vraiment pas pourquoi tu perds ton temps à auditionner d’autres personnes ! ».

7 – BRISONS LA GLACE

Selon une featurette de l’édition spéciale DVD de Titanic, la première scène jouée en commun par Leonardo DiCaprio et Kate Winslet a été celle où elle est nue et que Jack la dessine. L’Anglaise, au courant du planning, s’est, lors de sa première rencontre avec Leo, mise nue balançant « Voilà qui devrait briser la glace ! » (espérons que cette première rencontre n’a pas eu lieu dans un restaurant).

8 – TOUT FINIT EN CHANSON

James Cameron ne voulait pas de chanson pour le générique de fin de Titanic. James Horner, le compositeur, si. Il contacta Will Jennings pour écrire des paroles sur le « Love Theme » du film et songea à la star ultime du moment, Céline Dion. Horner la rencontre à Las Vegas et lui interprète le titre au piano dans l’espoir de lui faire enregistrer une maquette. Dion refuse. Mais surgit René qui convainc la diva d’enregistrer la démo (Hmm, demo… ça se passait quand même aux Hit-Factory Studios de Manhattan qui compte à son palmarès Bruce Springsteen, Michael Jackson, U2…) : ce jour-là, Céline Dion n’est pas en forme et s’autorise une entorse à sa routine (il ne s’agit que d’une maquette après tout) : elle boit du café. La boisson lui provoque une accélération du vibrato. Sony Music, pour laquelle l’artiste est sous contrat, entre dans la danse et force la main de James Cameron qui finit par céder. C’est la version « caféinée » qui apparaît sur la B.O. du film, les compositeurs considérant que cette unique prise était définitive. On connaît la suite…

9 – QUAND ON A QUE L’AMOUR

Rose ne dit qu’une fois dans le film « I love you » : vers la fin du film, tandis qu’elle est sur sa porte pendant que Jack se les gèle dans l’eau glacée. Jack, ne prononce jamais cette jolie phrase.

10 – LA DROGUE C’EST MAL

Pour le dernier jour de tournage, un mystérieux blagueur a mis du PCP dans la soupe servie à toute l’équipe du film. Le PCP est une drogue hallucinogène, utilisé en anesthésie et aux effets proches du LSD. La bonne blague ! 80 personnes furent malades, 50 autres furent hospitalisées pour « hallucinations ». Quand James Cameron s’est rendu compte, à table, de ce qui se passait, il se força à vomir et encouragea – sans succès – tout le monde à faire de même.

11 – POINT DE DETAIL

En 2012, pour célébrer le 100e anniversaire du naufrage du navire, le film est ressorti en version 3D. Cameron n’a retouché qu’un seul plan. En 1998 l’astrophysicien Neil deGrasse Tyson, directeur du New York’s Hayden Planetarium (dont le boulot ne doit pas être très prenant si on considère ce qui suit) : il a remarqué, après moult simulations, que durant la scène où Rose passe la nuit sur son radeau de fortune, le positionnement des étoiles dans le ciel n’était pas conforme à la réalité. Le scientifique a harcelé Cameron concernant ce sujet crucial. Perfectionniste ou saoulé par deGrasse Tyson a donc retouché le ciel. A l’origine, l’alignement des étoiles évoquait la forme du bijou Le cœur de l’océan.

Retrouvez le Cowboy de Chernobyl sur sa page fb :
https://www.facebook.com/goodiesofmovies/

Jack aurait-il pu se hisser sur le radeau de fortune de Rose ? La question en a agité plus d’un. Cameron a dit que non, et que de toute façon, en termes de dramaturgie, Jack devait mourir. Après avoir vu cette vidéo, à vous de vous faire votre opinion !

Et SEE tu partageais cet article ?

Découvrez notre boutique

+ de SEE snack

aidez See-mag à rester gratuit, sans pub et indépendant !