Timothée Chalamet : le nouveau DiCaprio ?

En 2020, le comédien Franco-Américain sera à l’affiche du prochain Wes Anderson et du Dune de Denis Villeneuve. Il vient également de signer pour un second volet de son hit Call me by your name. Et si Timothée Chalamet était le nouveau Leonardo DiCaprio ? Portrait d’une star montante.

Par Sylvain Monier

Avec sa dégaine de « joli garçon » façon Tadzio de Mort à Venise (Luchino Visconti, 1971), Timothée Chalamet dégageait un côté it-boy, vaguement starfucker (il fut le boyfriend de Lourdes Ciccone Leon et Lily-Rose Depp entre autres), un peu lisse, un peu désagréable…

Un jugement hâtif cependant tant le jeune homme se révélera au fur et à mesure un jeune gars plutôt libre dans ses choix tout en hésitant pas à prendre ses responsabilités. Quitte à se fâcher avec des pontes du 7e art. C’est ainsi que Woddy Allen — ponte déchu mais ponte quand même — vient de révéler la raison pour laquelle l’acteur l’aurait lâché en pleine affaire Dylan Farrow (la fille adoptive de Woody Allen, qui l’accuse d’avoir abusé d’elle en 1992 quand elle avait sept ans).

Pour mémoire, Chalamet avait refusé d’assurer la promo d’Un Jour de Pluie à New York en 2017 tout en faisant savoir qu’il allait verser son cachet aux associations de soutien aux victimes de viol. Chalamet ne voulant pas, selon Woody Allen, briser ses chances pour à l’Oscar 2018 : « Timothée a déclaré publiquement qu’il regrettait d’avoir travaillé avec moi et qu’il avait donné son argent à une œuvre caritative. Mais il a juré à ma sœur qu’il était obligé de le faire, car il était candidat à un Oscar pour Call me by your Name. Lui et son agent estimaient qu’il avait une meilleure chance de gagner s’il me dénonçait. Alors il l’a fait », explique Woody Allen dans ses mémoires, A propos of Nothing (A propos de rien).

Comme Leo, Timothée est doté d’une double culture, comme Leo, Timothée a démarré enfant dans des pubs et des séries et comme Leo, Timothée a joué les jeunes junkies sur grand écran.

A l’arrivée, l’impétrant ne gagnera pas la statuette mais une bonne partie du métier dira « I love you » (sauf Woody, donc) à ce Franco-Américain âgé de 24 ans que certains observateurs considèrent comme le nouveau Leornardo DiCaprio.

Comparaison n’est pas raison ? Pas tant que ça, tant les similitudes entre Leo et « Timmy » sont somme toute légion. Comme Leo, Timothée est doté d’une double culture (italo-américaine pour l’un, franco-américaine pour l’autre), comme Leo, Timothée a démarré enfant dans des pubs et des séries et comme Leo, Timothée a joué les jeunes junkies sur grand écran (Baskeball Diaries pour le premier, My Beautiful boy pour le second).

Regardez Timothée Chalamet dans le rôle de Finn Walden dans la saison 2 de Homeland

Demeure cependant un Graal à conquérir pour atteindre le niveau de son aîné : dénicher son Titanic afin que sa carrière prenne définitivement de la hauteur. Et la hauteur, Chalamet connaît bien cela, lui qui passé son enfance la tête dans les nuages au 33e étage d’un building new-yorkais situé dans le quartier de Hell’s Kitchen à Manhattan.

Son père le Lillois Marc Chalamet est, à l’origine, correspondant américain pour le quotidien francilien Le Parisien. Il abandonnera par la suite le journalisme pour travailler à l’ONU. Quant à sa mère, l’Américaine Nicole Flender, c’est une diplômée de Yale qui deviendra tour à tour actrice, danseuse à Broadway puis agent immobilier. Timothée a aussi une sœur aînée, Pauline, qui est aussi actrice et qui vit actuellement à Paris.

D’autant que le gamin a déniché un rôle dans la saison 2 de Homeland : celui du fiston tête à claques du vice-président.

Un détail important : son oncle Rodman Flender est réalisateur et producteur tout comme sa tante Amy Lippman qui est productrice. Soit une jeunesse où « Timmy » joue les ados rebelles au sein d’un milieu de New-Yorkais gentiment thunés « mais de gauche », portés sur la culture et « l’ouverture aux autres » : « Je sais d’où je viens, les privilèges que j’ai pu avoir.»  (Libération, février 2018).

Fort logiquement, il intègre le lycée artistique de LaGuardia High School of Music & Art and Performing Arts à New York, célèbre pour avoir inspiré la série Fame. Là, il sort avec la fille de Madonna, Lourdes et les paparazzi comment à s’intéresser à lui. D’autant que le gamin a déniché un rôle dans la saison 2 de Homeland : celui du fiston tête à claques du vice-président.

Regardez la bande-annonce de Call me by Your Name de Luca Guadagnino – 2017

Après un an passé à l’université de Columbia, il joue dans Men, Women & Children de Jason Reitman (2015) et surtout Interstellar de Christopher Nolan (2015) dans lequel il joue le fils de Matthew McConaughey. Celui-ci le conseillant de s’immerger à fond dans ses rôles s’il veut faire carrière. Message bien reçu et bien enregistré : Pour les besoins de Call Me by Your Name de Luca Guadagnino, le film qui le propulsera au firmament, le garçon s’est évadé trois mois à Crema (Italie), mêlant apprentissage assidu de l’italien, du piano, d’un peu de guitare, ne se laissant pas intimider face au CV gonflé de son partenaire d’été (Armie Hammer).

En ce temps-là, Timothée rêvait d’être footballeur professionnel. Son joueur préféré ? Jimmy Briand. Son club de cœur ? L’AS Saint-Etienne.

Pour le western de Scott Cooper Hostiles (2017), il monte à cheval, apprend le maniement des armes afin de convaincre en soldat aux côtés de Christian Bale. Le gamin devient une célébrité, il joue alors dans un Woody Allen, passage obligé (dans l’ancien monde) pour devenir une star. Regrette, se ravise, s’explique sur Instagram mais refuse d’en parler lors des interviews. Une publiciste veillant au grain.

De plus en plus successful, on le verra en cette fin d’année à l’affiche du prochain Wes Anderson The French Dispatch et le très attendu Dune de Denis Villeneuve. De quoi enchaîner les interviews (genre où il excelle) où son naturel fait mouche auprès des journalistes français notamment. Chalamet leur dévoilant qu’il a passé ses étés en Haute-Loire à Chambon-sur-Ligon dans une maison où habitaient son grand-père paternel Roger Chalamet, pasteur, et sa grand-mère Jean, une Canadienne.

En ce temps-là, Timothée rêvait d’être footballeur professionnel. Son joueur préféré ? Jimmy Briand. Son club de cœur ? L’AS Saint-Etienne. Cette passion ne l’a jamais quitté. C’est ainsi qu’en novembre 2019, il arborait le maillot de l’ASSE sur le plateau du Late Show de Seth Meyers sur NBC.

Un jeune acteur de 24 ans qui aime Les Verts et Jimmy Briand est forcément intéressant.

Et SEE tu partageais cet article ?

+ de SEE rewind

Découvrez notre boutique

Et bien d'autres !