Quand P.T. Anderson détestait Fight Club !

Le cinéaste avait qualifié le film d’« insupportable » et avait même souhaité un cancer à son réalisateur David Fincher.

Bien qu’à sa sortie en 1999, et malgré de très bonne critiques, Fight Club n’avait pas spécialement été un succès commercial, avec le temps, le long-métrage de David Fincher est devenu un classique et même culte.

A LIRE AUSSI : FIGHT CLUB, VOUS AVEZ DIT CULTE ?!

Toutefois, peu de gens ont détesté l’adaptation du roman de Chuck Palahniuk sur grand écran, autant que Paul Thomas Anderson dont Magnolia est sorti la même année.

Dans une interview en l’an 2000 donnée au magazine Rolling Stone, Anderson avait donné un avis cinglant sur le film de Fincher, allant jusqu’à lui souhaiter un cancer en raison du scénario dans lequel le Narrateur, joué par Edward Norton visite un groupe de soutien pour le cancer des testicules bien qu’il ne souffre pas de la maladie.

« J’en ai vu 30 minutes uniquement parce que la bande-annonce de Magnolia est diffusée avant », a déclaré Anderson. « Et j’adorerais continuer à me plaindre du film, mais je vais juste faire semblant de ne pas l’avoir vu. C’est juste insupportable. Je souhaite à David Fincher un cancer des testicules, pour toutes ses blagues à ce sujet, je lui souhaite un putain de cancer des testicules. »

A LIRE AUSSI : NOTRE CRITIQUE DE MANK

Plus de vingt ans plus tard, Fincher avoue comprendre la colère d’Anderson et dans une nouvelle interview à Rolling Stone, celui dont Mank, le dernier film, est diffusé par Netflix, a déclaré ceci : « Ouais. Ecoutez, j’ai traversé le cancer avec quelqu’un que j’aime, et je peux comprendre si quelqu’un pensait… “Je n’apprécie pas qu’on se moques des survivants ou des victimes du cancer” ». « Ce qu’avait écrit Chuck Palahniuk, parlait d’un environnement thérapeutique qui pouvait être infiltré ou exploité de façon abusive. Nous parlions de vampirisme d’empathie. »

Et Fincher de poursuivre par : « Le cancer est difficile. C’est une putain de chose horrible. En ce qui concerne la citation de Paul, je comprends. Si vous êtes dans un état émotionnel compliqué et que vous venez de traverser quelque chose d’important… Mon père est mort, et cela m’a certainement fait avoir une vision différente de la mort et de la souffrance. Et mon père a probablement détesté Fight Club, encore plus que Paul. »

Wait and SEE !

Et SEE tu partageais cet article ?

Découvre notre boutique

+ de Wait and SEE

aidez See-mag à rester gratuit, sans pub et indépendant !