J’accuse, en tête du box-office français

Malgré les appels au boycott, avec son dernier film, Roman Polanski a réalisé le meilleur démarrage de sa carrière en France.

Faut-il séparer l’artiste de l’homme ? Voici une question à laquelle personne n’a vraiment de réponse claire, tant elle pose et entraine également d’autres questions sur les hommes, les femmes, les affinités, les délits…

Toujours est-il, que malgré une nouvelle « affaire Polanski » – le cinéaste étant sous le coup d’une nouvelle accusation de viol datant de 1975 –  et bien que J’accuse, son nouveau film, soit d’après nous, largement en deçà du talent du cinéaste, le film a tout de même attiré plus de 500 000 spectateurs pour sa première semaine d’exploitation.

C’est le meilleur démarrage de la carrière du réalisateur en France, devant La neuvième porte en 1999 avec un score de 499 344 entrées, Oliver Twist et ses 482 752 en 2005, et Le pianiste, qui avait attiré 379 604 spectateurs en 2002. Cela étant, nous n’avons pas les données des films de Polanski avant 1995.

J’accuse, consacré à l’affaire Dreyfus, et ses 501 228 entrées, devance Le Mans 66 avec 402 917 spectateurs en première semaine.

A lire : notre chronique sur J’accuse

Roman Polanski est en outre poursuivi depuis plus de 40 ans par la justice américaine pour des relations sexuelles illégales avec une mineure en 1977. Depuis, il a fait l’objet de plusieurs autres accusations de viol, qu’il a toutes réfutées.

A lire : notre portrait de Roman Polanski

Récompensé en septembre à Venise par un Lion d’argent, J’accuse y avait suscité des réserves, notamment parce que le cinéaste avait dit à plusieurs reprises qu’il voyait dans cette affaire un écho à sa propre histoire, s’estimant « persécuté ».

Wait and SEE !

Source : CBO box-office

Et SEE tu partageais cet article ?

Découvre notre boutique

+ de Wait and SEE

aidez See-mag à rester gratuit, sans pub et indépendant !