Le Top 15 des films sur New York

Ah, la grosse pomme… On y roule des pelles, on y pose des bombes, on y refait le monde, mais pas seulement ! New York est devenu un personnage à part entière du cinéma. Voici un top 15 aussi subjectif qu’amoureux. Viens on t’emmène !

15. Le Gendarme à New York

De Jean Girault – 1965, avec Louis De Funès, Michel Galabru, Christian Marin…

Un film français se déroulant dans la ville du cinéma ? Les Visiteurs en AmériqueLes Schtroumpfs à New York (oui, ok, les Schtroumpfs sont belges…) ? Autant se jeter sur l’oeuvre originelle. Le Gendarme à New York n’est peut-être pas la comédie du siècle (ni de l’année) mais elle permet d’entretenir son niveau d’anglais avec raffinement et élégance.

Disponible en DVD chez M6 Vidéo

14. Le Diable s’Habille en Prada

De David Frankel – 2006, avec Meryl Streep, Anne Hathaway, Emily Blunt…

Petit sommet du “film girly”, cette adaptation d’un best-seller est prévisible mais terriblement efficace. Elle décrit la vie de l’assistante de l’irrascible Miranda Presley, impératrice de la mode et du bon goût. New York est ici comme dans les magazines: sur papier glacé. Voire congelé.

Disponible en DVD et Blu-ray chez FPE

13. Die Hard 3, une journée en enfer

De Jokn McThiernan – 1995, avec Bruce Willis, Jeremy Irons, Samuel L. Jackson…

John McLane délaisse le building puis l’aéroport qui ont fait sa gloire dans les deux premiers volets de la trilogie Die Hard ? Dans le troisième, il s’attaque à New York. Une scène particulièrement spectaculaire dans Central Park, un Jeremy Irons méchant à souhait, des explosions en rafale, du pop-corn à volonté. McTiernan, l’efficacité faite cinéaste.

Disponible en DVD et Blu-ray chez BVHE

12. Cloverfield

De Matt reeves – 2006, avec Michael Stahl-David, Lizzy Caplan, Jessica Lucas…

Quel film catastrophe parmi tous ceux qui ont vu New York réduite en cendres ? Peut-être bien celui-ci, succès surprise devenu étalon d’un cinéma-documentaire. Pour sûr, il est question d’un monstre géant qui joue au tetris avec des buildings. Mais c’était ça où le Godzilla de sinistre mémoire où Jean Réno jouait un agent de la DST, identifié comme Français car il mange des croissants.

Disponible en DVD et Blu-ray chez Paramount

11. Working Girl

De Mike Nichols – 1988, avec Melanie Griffith, Harrison Ford, Sigourney Weaver…

Bouffée d’air frais dans ces années 80 macho et bling-bling, Working Girl est un manifeste féministo-capitaliste. On y voit le New York des bureaux, mais aussi celui de petites mains venues du New Jersey vers les immeubles où leurs carrières se jouent. En plus du casting principal (Melanie Griffith, Sigourney Weaver, Harrison Ford), quelques nouvelles têtes pour l’époque : Kevin Spacey, Alec Baldwin, Joan Cusack et David Duchovny.

Disponible en DVD chez FPE

10. The King of New York

De Abel ferrara – 1990, avec Christopher Walken, David Caruso, Laurence Fishburne, Janet Julian…

New-yorkais pur sucre (ou pure poudre), remarqué dans sa jeunesse par William Friedkin, Abel Ferrara décide de filmer sa ville de nuit et fait de ses buildings des nids de vipère d’où suinte la peur et la corruption. Oeuvre tournée en apnée, The King of New York démontre une nouvelle fois que Christopher Walken – en baron de la drogue à peine sorti de prison – sait faire naître le malaise en un seul regard.

Disponible en DVD chez Carlotta

09. Do the Right Thing

De Spike Lee – 1989, avec Danny Aiello, Richard Edson, Ossie Davis…

Si Woody est le cinéaste de Manhattan, alors Spike Lee est celui du Brooklyn noir. Dans cette oeuvre de jeunesse (il avait 32 ans), Lee dévoile un monde que peut connaissaient alors. En prime, de jeunes acteurs tels que John Turturro, Samuel Jackson et Martin Lawrence. Et même Danny Aiello, vu dans Le Parrain et Il était une fois en Amérique. Boucle bouclée.

Disponible en DVD et Blu-ray chez Universal

08. La Planète des Singes

De Franklin J. Schaffner – 1968, avec Charlton Heston, Roddy McDowall, Kim Hunter …

Ce n’est pas vraiment le New York grouillant de vie qu’on aperçoit dans le premier volet de cette série de films d’anticipation fondatrice, bien avant le reboot de 2011. La dernière scène bouleverse Charlton Heston et l’auditoire, montrant qu’il n’y a pas d’espoir pour une ville qui a voulu monter trop haut et s’est brûlé les ailes. Quant à Schaffner, il poursuivra sa carrière avec deux immenses succès: Patton et Papillon. Si loin de New York.

Disponible en DVD et Blu-ray chez FPE

07. Donnie Brasco

De Mike Newell – 1997, avec Al Pacino, Johnny Depp, Gretchen Mol…

Comment rebondir après un succès comme Quatre mariages et un enterrement ? Avec un bon polar new-yorkais ancré dans la mafia, pardi! Mike Newell, méconnaissable, filme ici deux destins qui se croisent, celui de Jo Pistone, flic inflitré (Johnny Depp à son sommet) et de Lefty, mafieux médiocre et vieillissant (Al Pacino, à son niveau: l’excellence). La mafia flamboyante est éclipsée au profit de la misère sociale et affective.

Disponible en DVD chez TF1 Vidéo

06. New York 1997

De John Carpenter – 1981, avec Bruce Kurt Russell, Lee Van Cleef, Ernest Borgnine…

Dans un futur proche (en 1997, bon, c’est plus si proche) Manhattan est devenue une prison de haute sécurité. Mais le légendaire Snake Plissken (Kurt Russell) n’en a pas grand chose à faire. Dans New York 1997, John Carpenter file la métaphore d’un Etat oppresseur et d’une civilisation vouée à sa perte. Mais quelle classe, ce Snake.

Disponible en DVD et Blu-ray chez Studio Canal

05. S.O.S. Fantômes

De Ivan Reitman – 1984, avec Bill Murray, Dan Aykroyd, Harold Ramis…

Une place dans le top 5 rien que pour la scène où un bibendum Michelin grand comme un building s’amuse à détruire Big Apple sous le regard placide de Bill Murray. Classique de la comédie d’action, servi par un casting au poil (Sigourney Weaver, Dan Akroyd, Harlod Ramis…), S.O.S. Fantômes sait néanmoins montrer sa ville d’attache comme il se doit. En la remplissant de slime.

Disponible en DVD et Blu-ray chez SPHE

04. Mean Streets

De Martin Scorsese – 1973, avec Robert De Niro, Harvey Keitel, David Proval …

Voici la matrice du travail de Martin Scorsese, porté au panthéon de son vivant. On y retrouve Robert de Niro et Harvey Keitel, new-yorkais de couenne, traînant dans ces rues sales et pourries de Little Italy. Scorsese poursuivra par la suite de dépeindre l’âme sombre de sa ville, New York (Raging Bull, Les Affranchis, Gangs of New York…). 

Disponible en DVD chez Carlotta

03. Il était une fois en Amérique

De Sergio Leone – 1984, avec Robert De Niro, James Woods, Elizabeth McGovern…

Serait-ce le grand oeuvre de Sergio Leone? Beaucoup pensent que c’est “LE” chef d’œuvre du cinema tout court. Repu de grands espaces, le maître italien installe ses caméras dans le Lower East Side après avoir pensé recréer son décor années 1930 à Cinecitta. Richesse et pauvreté se côtoient dans ce New York stylisé, métaphore d’une Amérique où tout est possible, l’ascension comme la chute pour le pauvre Noodles (Robert de Niro).

Disponible en DVD et Blu-ray chez Warner

02. French Connection

De William Friedklin – 1971, avec Gene Hackman, Roy Scheider, Tony Lo Bianco …

A 36 ans, William Friedkin voulait affirmer son pouvoir sur les studios. Réputé pour son caractère plus qu’affirmé, il réalise ici un classique instantané. Son héros, le brutal Popeye Doyle (Gene Hackman, oscarisé) est devenu un nom commun. Quant au New York dépeint, il est violent, sale, aérien (la scène de poursuite dans le métro). Bref, vivant. Martin Scorsese s’emparera des codes dressés par French Connection.

Disponible en DVD et Blu-ray chez FPE

01. Manhattan

De Woody Allen – 1979, avec Woody Allen, Diane Keaton, Michael Murphy…

Sélection facile mais peut-on passer à côté ? Tout Woody est là: taquin, bavard, drôle mais aussi amoureux et contemplatif. Le noir et blanc léché sert l’histoire de cet auteur comique, Isaac Davis, partagé entre la sublime Mary (Diane Keaton), la toute jeune Tracy, et son propre nombril. Ce dernier l’emporte. Dans Manhattan, New York est un personnage à part entière. Vrombissant, chahutant, bruyant. Tout le vacarme de la ville sert ici de remède aux personnages de Woody Allen. Obsédés par la quête du bonheur, handicapés du coeur, ils utilisent la ville pour calmer et compenser leur appétit d’amour et leur ego surdimensionnés. Mais cela suffit-il ? Lorsque Isaac et Mary flirtent sur un banc, la caméra les filme de dos et nous voyont ainsi la majestueuse silhouette du pont de Brooklyn se dessiner dans le brouillard. Une scène outrageusement romantique. Mais Woody l’apprécie-t-il tant que cela ? Son personnage ne voit plus sa ville. Elle l’a dévoré. Et, depuis une quinzaine d’années, Allen préfère tourner dans les capitales européennes, delaissant son cocon originel.

Disponible en DVD et Blu-ray chez MGM

Et SEE tu partageais cet article ?

Découvrez notre boutique

+ de SEE snack

aidez See-mag à rester gratuit, sans pub et indépendant !