Kirk Douglas : une vie de cinéma en dix films

L’immense Kirk Douglas nous a quittés à l’âge canonique de 103 ans. Retour en dix films sur une carrière exceptionnelle et une vie de cinéma qui l’auront mené de Vincente Minelli à René Clément, en passant évidemment par Stanley Kubrick pour Spartacus.

Par Colonel Dawa

« C’est avec une immense tristesse que mes frères et moi vous annonçons que Kirk Douglas nous a quittés aujourd’hui à l’âge de 103 ans. Pour le monde, il était une légende, un acteur de l’âge d’or du cinéma (…) mais pour moi et mes frères, Joel et Peter, il était simplement papa. Kirk a eu une belle vie et il laisse derrière lui des films pour les générations à venir, et le souvenir d’un philanthrope reconnu qui a œuvré pour le bien public et la paix dans le monde. A déclaré ce mercredi 5 février 2020 sur sa page Facebook, le fils de Kirk Douglas et également acteur, Michael Douglas.

Un homme en colère

Il était né Issur Danielovitch Demsky, dans la misère la plus totale, le 9 décembre 1916 à Amsterdam, petite ville de l’Etat de New York. De cette enfance misérable, l’acteur en avait tiré une générosité mêlée à une colère absolue. « Je resterai toute ma vie un homme en colère », disait-il. « La colère a été le moteur de ma vie, une colère immense contre l’injustice ». « Et pourtant parfois je me dis que c’est un avantage d’être né dans la misère : vous ne pouvez pas tomber plus bas, vous ne pouvez que vous élever », philosophait-t-il à la fin de sa vie.

Héros mythique du cinéma hollywoodien

Surnommé « Le fils du chiffonnier », il avait obtenu à 20 ans, une bourse à la St Lawrence University. Peu de temps après, Kirk était admis à la prestigieuse American Academy of Dramatic Art. C’est en 1946 qu’il obtient son premier grand rôle dans L’emprise du crime, suivront ensuite des années 50 fructueuses durant lesquelles il joua souvent un personnage marqué par la vie. Très rapidement, il deviendra le héros mythique du cinéma hollywoodien, que ce soit en cow-boy gominé dans Règlement de comptes à O. K. Corral en 1957, en guerrier aux muscles saillants dans Les Vikings en 1958, ou encore en gladiateur courageux dans le péplum Spartacus en 1960, réalisé par Stanley Kubrick.

Ratant de peu l’Oscar du meilleur acteur en 1956 pour Les ensorcelés et La vie passionnée de Vincent Van Gogh, il n’obtiendra qu’un Oscar d’honneur en 1996, pour couronner un demi-siècle de cinéma.

La victoire de l’humour

Victime d’un accident vasculaire en 1996, à l’âge de 80 ans, il avait des troubles d’élocution et les nerfs du visage endommagés. Kirk Douglas avait toutefois continué de jouer dans de petits rôles jusqu’en 2008. Très abîmé, il avait même confié avoir songé au suicide. « L’humour m’a sauvé, Au début, j’ai cru que ma vie était terminée. Mais quand j’ai mis le pistolet dans ma bouche, j’ai touché une dent. Et j’ai eu une douleur bizarre. Un mal de dent m’empêchait de me suicider ?» déclarait-il en 2014 au magazine américain Parade.

En 2003, Kirk Douglas réalise un de ses souhaits les plus chers : jouer avec son fils Michael et son petit-fils Cameron dans Une si belle vie

Entre passion, colère, mais également joie et immense talent, voici dix films marquants de la carrière de Kirk Douglas, qui aura tourné au total, dans plus de 80 longs-métrages.

01 – Les ensorcelés – 1952

De Vincente Minnelli avec Kirk Douglas et Walter Pidgeon

02 – Vingt mille lieus sous les mers – 1954

De Richard Fleisher avec Kirk Douglas et James Mason

03 – La vie passionnée de Vincent Van Gogh – 1956

De Vincente Minelli avec Kirk Douglas et Anthony Quinn

04 – Règlement de compte à O.K. Corral – 1957

De John Sturges avec Kirk Douglas et Burt Lancaster

05 – Spartacus – 1960

De Stanley Kubrick avec Kirk Douglas et Jean Simmons

06 – L’ombre d’un géant – 1966

De Melville Shavelson avec Kirk Douglas et Senta Berger

07 – Paris brûle t-il ? – 1966

De René Clément avec Jean-Paul Belmondo et Kirk Douglas

08 – L’arrangement – 1969

D’Elia Kazan avec Kirk Douglas et Faye Dunaway

09 – Le reptile – 1970

De John L. Mankiewicz avec Kirk Douglas et Henry Fonda

10 – Furie – 1978

De Brian De Palma avec Kirk Douglas et Joh Cassavetes

Et SEE tu partageais cet article ?

Découvrez notre boutique

+ de SEE snack

aidez See-mag à rester gratuit, sans pub et indépendant !