Karen Allen : « Les Aventuriers …, c’était stimulant ! »

Pour The Hollywood Reporter, la comédienne qui incarnait Marion Ravenwood dans Les Aventuriers de l’Arche Perdue, est revenue sur son rôle et le film, qui fête ses quarante ans. Extraits.

Par Colonel Dawa

Quand la comédienne Karen Allen a tourné dans la désormais mythique, première aventure d’Indiana Jones, dans le rôle de l’impétueuse Marion Ravenwood, elle n’avait que 26 ans et une expérience cinématographique assez minime avec tout de même le très réussi American College de John Landis.

Pour The Hollywood Reporter, et à l’occasion des quarante ans du plus grand film d’aventures de tous les temps, l’actrice est revenue sur son rôle, son audition et sa rencontre avec Steven Spielberg.

« J’étais vraiment tombé amoureux du personnage quand j’ai fait l’audition »

Spielberg, qui était à la recherche de son premier rôle féminin dans les Aventuriers, avait d’abord envisagé Amy Irving, Debra Winger ou encore Sean Young, l’inoubliable Rachel de Blade Runner.

« J’ai été attiré par Karen à cause de son personnage de Katy dans American College » a déclaré Spielberg. « Nous avons parlé pendant peut-être 10 minutes, il ne m’a pas dit beaucoup du film, mais je savais d’après ce qu’il racontait qu’elle était un personnage difficile », a ensuite confié Allen.

« Ils ont demandé à un coursier d’apporter le script et il a dû rester assis dans ma chambre tout le temps à l’hôtel. Ensuite, j’ai dû le lui rendre. »

« Je ne me souviens pas combien de temps cela a duré après l’audition, mais j’ai reçu un appel me disant qu’on me proposait le rôle. Ils voulaient que je lise le script et que je leur donne une réponse dans les deux jours. Ils ont demandé à un coursier d’apporter le script et il a dû rester assis dans ma chambre tout le temps à l’hôtel. Ensuite, j’ai dû le lui rendre. C’est à quel point ils étaient secrets, même à l’époque ! Evidemment, j’ai dit oui. J’étais vraiment tombé amoureux du personnage quand j’ai fait l’audition. »

« C’était stimulant »

Pour Allen, la production des Aventuriers était difficile mais aussi une pure joie. Pour la plupart, Marion Ravenwood était bien là sur la page, et Allen était ravi de donner vie au personnage tenace et fougueux. « C’était stimulant », s’émerveille encore l’actrice. Et grâce à cette confiance, Allen a pu persuader Spielberg de changer une scène qui, selon l’actrice, ne lui allait pas.

« La façon dont la scène avait été écrite, n’était pas assez forte »

« Une scène que je n’ai vraiment pas aimée était celle où je suis capturé dans la tente et Paul Freeman alias Belloq entre et apporte une robe », commence Allen. « La scène telle qu’elle a été écrite à l’origine était beaucoup plus à propos de moi essayant de séduire Belloq afin de m’échapper. Et dès le début, je me suis dit : “Non. Si nous pensons vraiment que même un instant, elle coucherait vraiment avec lui pour s’échapper, alors l’histoire d’amour entre elle et Indiana n’avait vraiment pas beaucoup de pouvoir. La façon dont la scène avait été écrite, n’était pas assez forte. »

« Il y eu quelques personnes sur le plateau qui ont été mordues par les serpents. »

Parmi les scènes les plus mémorables pour Allen, et bien sûr le public, est celle où Indiana et Marion sont piégés dans le Puits des âmes, qui a pris huit jours consécutifs à tourner. « C’était une partie difficile du film à faire pour moi », déclare Allen, précisant que la poussière et les débris tombaient constamment dans ses yeux et sa gorge. 

« Les serpents ont été manipulés d’une manière très spéciale », se souvient vivement Allen. « Et il y avait une ambulance juste à l’extérieur du plateau et une infirmière qui avait un anti-venin. Il y avait souvent du plexiglas entre nous et eux. Pourtant, il y a eu quelques personnes sur le plateau qui ont été mordues, qui ne sont pas venimeux mais c’est une mauvaise morsure. Je pense entre autres à notre premier assistant réalisateur qui essayait de protéger quelqu’un d’autre et qui s’est fait mordre.

« J’ai donc développé un profond sentiment de gratitude pour la chance que j’ai eue. Et maintenant, 40 ans plus tard, je suis si fier de m’y identifier. »

Pour conclure, l’actrice confie : « Cela a été un voyage pour moi d’être dans Les Aventuriers de l’Arche perdue. J’en suis venu à aimer et à apprécier le fait que cela se transmet de génération en génération. Et j’ai eu des femmes et des filles qui sont venues me voir et m’ont dit à quel point ce film, et à quel point ce que ce rôle signifiait pour elles. Elles ont senti que cela avait changé la façon dont elles se considéraient en tant que femme. J’ai donc développé un profond sentiment de gratitude pour la chance que j’ai eue. Et maintenant, 40 ans plus tard, je suis si fier de m’y identifier. »

POUR LIRE L’ARTICLE COMPLET DU HOLLYWOOD REPORTER, C’EST ICI

Et SEE tu partageais cet article ?

Découvrez notre boutique

+ de SEE snack

aidez See-mag à rester gratuit, sans pub et indépendant !