En mood … “Tarantino, les acteurs lui disent merci !”

Par Marc Godin

Quentin Tarantino aime les acteurs, qui le lui rendent bien. Véritable aimant à stars, il a relancé des carrières au point mort et offert certains de leurs plus beaux rôles à John Travolta, Sam Jackson, Uma Thurman ou Leonardo DiCaprio.

Quand en 2013, à l’affiche de Django unchained, on y trouvait Leonardo DiCaprio, Jamie Foxx, Samuel L. Jackson, Christoph Waltz, Jonah Hill, plus quelques vieilles badernes comme Don Johnson, Franco Nero ou James Renar… Ce n’était plus un casting, c’était le bottin hollywoodien !

De fait, Quentin Tarantino sculpte les plus beaux castings du cinéma contemporain et ce depuis son premier film : Christopher Walken, Bruce Willis, Kurt Russell, Robert De Niro, Uma Thurman, Brad Pitt, John Travolta, Harvey Keitel, Tim Roth, Michael Fassbender… Mais QT ne se contente pas d’embaucher deux stars, il passe un temps fou à auditionner ses acteurs – de la tête d’affiche au moindre second rôle – pour élaborer un orchestre homogène dont il va pouvoir tirer les plus belles notes, avec des comédiens qui vont faire chanter son texte, à la façon de Sam Jackson.

Il dorlote ses comédiens comme personne

Fou des acteurs, Tarantino est également un comédien contrarié qui se destinait à une grande carrière dès 16 ans. « L’art dramatique est pour moi ce qu’il y a le plus important au monde. Je l’ai étudié pendant six ans mais je n’ai jamais trouvé de travail, je n’arrivais même pas à décrocher une audition. » Si cette blessure narcissique ne s’est jamais refermée, QT s’est offert de petites apparitions dans ses propres films (pas vraiment ce qu’il a fait de mieux) et dorlote ses comédiens comme personne. Il travaille à la façon d’un musicien ou d’un chef d’orchestre, avec de nombreuses répétitions avant le début du tournage. Une fois sur le set, l’équipe fonctionne comme un groupe, un orchestre, et QT – qui travaille avec de la musique sur le plateau – n’a plus qu’à faire partager sa vision, son enthousiasme, pour obtenir la note souhaitée, l’accent qui swingue et bien sûr des performances d’anthologie.

Mais qu’est-ce qui fait que les acteurs tueraient pour jouer dans un film de Tarantino ? Ses dialogues, bien sûr, parmi les plus riches du cinéma contemporain, des tonnes de pages de dialogues, à une époque où les répliques se résument à « Let’s go » ou « Avengers, assemble ». « Je crois que les plus belles choses qu’offre mon cinéma, ce sont les dialogues, assure le maestro. En matière de dialogues, je ne peux pas descendre en dessous d’un certain niveau d’exigence. » Impossible d’oublier Sam Jackson et John Travolta deviser sur les burgers, Tarantino déconner à fond sur le sens caché des paroles d’une chanson de Madonna ou Brad Pitt exiger des scalps de ses basterds.

Payés au minimum mais nommés aux Oscars

À l’arrivée, si les acteurs de Tarantino sont payés le minimum syndical, le retour sur investissement est maximum. Sam Jackson, Uma Thurman, John Travolta et Robert Forster ont reçu des nominations aux Oscars et Christoph Waltz a décroché deux fois la statuette dorée. Tarantino a révélé plusieurs comédiens inconnus dont Zoe Bell, Christoph Waltz, le Français Denis Ménochet, Michael Madsen…, relancé les carrières au point mort de John Travolta, David Carradine, sorti Pam Grier de l’oubli…

Tarantino, ce sont les acteurs qui lui disent merci !

Et SEE tu partageais cet article ?

+ de SEE mood

Découvrez notre boutique

Et bien d'autres !