Un reboot de Shrek, ça vous tente ?

On vous entend déjà dire « non ! », mais avant d’hurler, attendez de savoir qui va s’en occuper.

Rares sont les étapes dans l’animation dont on peut dire qu’il y a eu un « avant » et un « après ».  Ces trente dernières années, il y en aura eu deux, une première en 1996 avec la sortie du premier Toy Story qui allait être le premier dessin animé de l’histoire à êtreentièrement conçu en images de synthèse par John Lasseter et sa bande pour Pixar, et une seconde avec la sortie de Shrek en 2001, qui entamait une irrévérencieuse entrée dans le 21e siècle en bousculant avec jubilation tous les codes moraux imposés par Disney depuis des décennies.

Et c’est donc la franchise hilarante de l’ogre vert que Chris Meledandri, le fondateur de Illumination Entertainment, qui est derrière Moi Moche et Méchant, Minions ou encore Le Grinch qui sera en salles le 28 novembre prochain, a décidé de relancer. Ce qui est plutôt une bonne nouvelle.

Meledandri a été convié par les deux sociétés Illumination et Dreamworks qui appartiennent à Comcast, à se pencher sur de toutes nouvelles histoires du pays du « très très lointain ». La bonne nouvelle dans tout ça, est que Meledandri est convaincu qu’évidemment, il faut garder le casting initial, à savoir Mike Myers, Eddie Murphy, Antonio Banderas et toute la clique.

« Lorsque vous regardez en arrière ces performances vocales, elles sont géniales et, bien que vous puissiez certainement plaider en faveur d’une réinvention complète, je me retrouve à réagir à ma propre nostalgie et de vouloir revenir aux fondamentaux de Shrek », a-t-il déclaré à Variety, et d’enchainer par : « Le défi pour nous a été de trouver quelque chose qui donne vraiment l’impression que ce sera un nouveau film mais dans la continuité de ses prédécesseurs. »

Alors joie ou désespoir ?

Wait and SEE !

Et SEE tu partageais cet article ?

Découvre notre boutique

+ de Wait and SEE

aidez See-mag à rester gratuit, sans pub et indépendant !