Tenet dépasse la barre des 300 millions de dollars

Le film de Christopher Nolan réalise tant bien que mal une jolie performance, même si cette dernière est inégale en fonction des pays.

C’était un pari risqué, Christopher Nolan et la Warner l’ont tout de même relevé. Alors que la quasi-totalité des blockbusters ont vu leurs sorties repoussées, le dernier en date étant Mourir peut attendre, le dernier opus de 007, Tenet est sorti en salle cet été, et dans ce marasme économique effarant, le long-métrage a réussi à faire revenir les spectateurs du monde entier dans les salles.

Alors bien sûr, si l’on tient compte que les deux Dark Knight ont dépassé le milliard de dollars et qu’Inception a terminé sa carrière à 800 millions de billets verts, Tenet fait office de « petit joueur ». Toutefois, son exploitation n’est pas encore terminée, et si on intègre dans sa grille de lecture le contexte actuel, à savoir que beaucoup de pays, à commencer par les Etats-Unis, ont encore de nombreuses salles fermées, dépasser la barre des 300 millions de dollars, est quasiment un exploit.

La crise de la Covid semblant enfin terminée en Chine, il est évident que l’Empire du milieu devienne le nouvel Edorado du cinéma, et Tenet y a fait un score de près de 60 millions de dollars contre 57 aux Etats-Unis.

Cela étant, malgré un cumul actuel de 307 millions de dollars, le film n’est pas près d’être rentable pour la Warner, car le seuil à atteindre était 500 millions de dollars, et dans tous les pays, le film commence à s’essouffler, notamment au Royaume-Uni (-4%), en Australie (-8%), en Corée (-8%), au Japon (-18 %), en Allemagne (-24%), en France (-25%), au Mexique (-26%) et l’Italie (-39%).

A noter qu’en France, le film en est à 2 019 802 entrées, il reste le succès de cet été devant Les Blagues de Toto et ses 957 996 entrées.

Le score de Tenet est donc une semi-réjouissance, mais en ces temps de crise, ne faut-il pas se jeter sur la moindre des réjouissances… justement ?

Et même si certains n’ont rien pigé au film.

Wait and SEE !

Et SEE tu partageais cet article ?

Découvre notre boutique

+ de Wait and SEE

aidez See-mag à rester gratuit, sans pub et indépendant !