Steve McQueen dénonce le « racisme flagrant » à la télé et au cinéma british

Pour une tribune dans The Observer, le réalisateur de 12 Years a Slave et Shame, a dénoncé le « racisme flagrant » dans les industries du cinéma et de la télévision au Royaume-Uni.

Dans une tribune publiée par le journal The Observer, le réalisateur oscarisé a confié qu’il était fatigué d’entendre des excuses et espérait des actes. McQueen y déclare que le Royaume-Uni est « loin derrière » les États-Unis en ce qui concerne la représentation des minorités noires et ethniques dans les employés du petit et grand écran.

“Le Royaume-Uni est si loin derrière en termes de représentation, c’est honteux”

« L’année dernière, j’ai visité un plateau de téléfilm à Londres. J’avais l’impression de changer de monde, d’un côté le Londres dans lequel je vis, dans un autre, de l’autre un endroit qui m’était étranger. Je ne pouvais pas croire la blancheur de l’ensemble », a écrit McQueen. « J’ai fait trois films aux États-Unis et il semble que rien n’a vraiment changé entre-temps en Grande-Bretagne. Le Royaume-Uni est si loin derrière en termes de représentation, c’est honteux. »

Plus loin, le cinéaste évoque sa dernière production Small Axe, une série anthologique en trois parties pour la BBC dont deux de ses longs épisodes, Mangrove et Lovers Rock, ont été sélectionnés pour le Festival de Cannes.

“La dure réalité est qu’il n’y a pas d’infrastructure pour soutenir et embaucher des minorités ethniques”

« Nous avons fait de gros efforts sur Small Axe : nous avons créé notre propre programme de formation avec un stagiaire par département. Mais, en termes de chefs de département, c’était juste moi-même et quelques autres personnes qui étaient des Noirs britanniques », écrit-il. « La dure réalité est qu’il n’y a pas d’infrastructure pour soutenir et embaucher des minorités ethniques. Et il n’y a pas d’infrastructure parce qu’il n’y a pas eu assez de volonté ou d’urgence pour la mettre en place. Nous devons vraiment faire beaucoup, beaucoup mieux. »

McQueen a déclaré que la formation doit s’améliorer et que l’industrie doit tenir compte de sa culture. « C’est un racisme flagrant », a-t-il ajouté.

Wait and SEE !

Et SEE tu partageais cet article ?

Découvre notre boutique

+ de Wait and SEE

aidez See-mag à rester gratuit, sans pub et indépendant !