Ridley Scott veut faire évoluer la franchise Alien

Malgré l’accueil mitigé du public de Prometheus et surtout d’Alien : Covenant, Ridley Scott a déclaré dans une interview vouloir faire évoluer la franchise.

Alors qu’à 82 ans, le réalisateur britannique s’apprête à reprendre le tournage de The Last Duel avec Adam Driver, Matt Damon et Ben Affleck, et qu’ensuite, il va débuter celui de Gucci, sur la mort du grand couturier, tout en produisant une série SF pour TNT, l’infatigable Ridley Scott entend bien relancer sa franchise Alien, comme il l’a laissé entendre au micro du Los Angeles Times.

“Quel était le but du vaisseau et quel était l’objectif de ces œufs ?”

« Je pense toujours qu’il y a beaucoup de route à faire pour Alien, mais je pense que maintenant, il devrait ré-évoluer », a déclaré Scott à Justin Chang du LA Times. « Ce que j’ai toujours pensé quand j’ai réalisé le premier, c’est pourquoi une créature comme celle-ci serait-elle fabriquée et pourquoi voyageait-elle dans ce que j’ai toujours pensé être une sorte d’engin de guerre, qui transportait une cargaison d’œufs. Quel était le but du vaisseau et quel était l’objectif de ces œufs ? Je pense que ce sera la piste à explorer dans le prochain épisode. »

“Si vous n’êtes pas optimiste, vous ne pouvez pas être impliqués dans l’industrie cinématographique.”

D’autre part, le cinéaste a partagé ses réflexions sur l’avenir post-pandémique du cinéma : « Il y a quelque chose dans le travail que nous faisons, qui je pense, est un processus illogique où vous rassemblez tout un tas de gens sur un plan appelé le script », a-t-il déclaré. « Vous vous rencontrez tous le matin, souvent pour la première fois, et d’une manière ou d’une autre, vous vous réunissez. Donc, si vous n’êtes pas optimiste, vous ne pouvez pas être impliqués dans l’industrie cinématographique. Je suppose donc que je suis optimiste. Nous trouverons forcément un moyen de continuer. »

Alors, la franchise Alien va-t-elle vraiment voir un septième épisode débouler un jour ?

Wait and SEE !

Et SEE tu partageais cet article ?

Découvre notre boutique

+ de Wait and SEE

aidez See-mag à rester gratuit, sans pub et indépendant !