Quand Valérie devient Céline, enfin… Aline !

Dans Aline, son nouveau film, Valérie Lemercier s’est largement inspirée de l’histoire d’amour de la chanteuse avec son manager René Angelil. Bande-annonce.

Avec Aline, son nouveau long-métrage, Valérie Lemercier passe pour la sixième fois derrière la caméra depuis son premier film, Quadrille, en 1996.

Mais avec Aline, c’est la première fois que la comédienne s’inspire d’une histoire déjà existante, dans laquelle elle incarne à demi-mot, une personnalité extrêmement connue dans le monde entier, à savoir Céline Dion.

Lors d’un récent entretien, concernant son interprétation, Lemercier a déclaré ceci : « J’ai essayé de l’incarner, d’incarner son body, ses gestes. Céline Dion a une façon très particulière de bouger, une espèce de joie de vivre que je n’ai pas tant que ça. Elle envoie, c’est une bête de scène !»

Puis au mois d’août, sur le plateau de l’émission Quotidien, elle se défendait de toute forme de dérision : « C’est premier degré. Je l’adore, je ne me moque pas d’elle. Je sais qu’elle veut voir le film. J’espère qu’il est à la hauteur de ses attentes. »

Le pitch officiel : Québec, fin des années 60, Sylvette et Anglomard accueillent leur 14e enfant : Aline. Dans la famille Dieu, la musique est reine et quand Aline grandit on lui découvre un don, elle a une voix en or. Lorsqu’il entend cette voix, le producteur de musique Guy-Claude n’a plus qu’une idée en tête… faire d’Aline la plus grande chanteuse au monde. Epaulée par sa famille et guidée par l’expérience puis l’amour naissant de Guy-Claude, ils vont ensemble écrire les pages d’un destin hors du commun.

Aline est attendu dans les salles pour le 18 novembre prochain.

Il est évident que les fans de la chanteuse québécoise vont se jeter sur le film, quant aux autres…

Wait and SEE !

Et SEE tu partageais cet article ?

Découvre notre boutique

+ de Wait and SEE

aidez See-mag à rester gratuit, sans pub et indépendant !