Quand The Boys écorche avec succès, le mythe du super-héros !

La première saison de la série bien trash d’Amazon Prime, a déjà fait un joli carton d’audience.

Tirée du comics culte et éponyme de Garth Ennis, publié pour la première fois en 2006, l’adaptation en série n’était pas gagnée d’avance tant le ton ne rentrait pas complètement dans les codes actuels du monde un peu aseptisé des super-héros.

Et pourtant, l’accueil a été au rendez-vous, et The Boys est à ce jour, une des meilleures audiences du service de streaming d’Amazon.

Le pitch officiel de la série étant : un groupe d’agents de la CIA a pour mission de surveiller la prolifération des super-héros et, si besoin est, de les intimider voire les éliminer.

Aidez-nous à rester gratuit, sans pub et totalement indépendants

Eric Kripke, co-créateur de la série avec Evan Goldberg et Seth Rogen, a récemment déclaré ceci : « Je suis tellement content de l’accueil qu’a reçu cette première saison, que ça m’a poussé à me bouger et à travailler encore plus pour la saison 2. Je ne veux pas qu’elle soit plus spectaculaire… mais plus profonde. Une saison plus intense, plus folle, plus déchirante, plus axée sur ses personnages. Mon seul objectif est de faire en sorte que la deuxième saison soit juste meilleure que la première. »

Un super accueil par les téléspectateurs, 73% de bonnes critiques sur Metacritic, et 81% sur Rotten Tomatoes, plus une réelle satisfaction et les félicitations de Jennifer Salke, la boss d’Amazon Prime, il est évident qu’il va falloir compter sur The Boys dans les années à venir.

Alors, l’avenir des super-héros réside-t-il dans la transgression et l’irrévérence ?

On aimerait bien, et en attendant…

Wait and SEE !

Et SEE tu partageais cet article ?

Découvre notre boutique

+ de Wait and SEE

aidez See-mag à rester gratuit, sans pub et indépendant !