Quand Leo DiCaprio devait tourner American Psycho

Alors que le film fête ses 20 ans, Mary Harron évoque le fait qu’elle a récupéré son fauteuil de réalisatrice après le départ du comédien du projet.

Evidemment, pour tout le monde, l’image de Patrick Bateman est définitivement collée à celle de son interprète Christian Bale, et vingt années plus tard, il est difficile d’imaginer qu’un autre acteur aurait pu incarner le tueur en série créé par Brett Easton Ellis dans son roman éponyme.

Mais alors que la réalisatrice du film Mary Harron, est en pleine tournée d’anniversaire d’American Psycho, elle a révélé au site Little White Lies qu’elle avait presque complètement perdu le projet lorsque DiCaprio s’est intéressé à incarner Bateman. DiCaprio était tout juste sorti de Titanic à l’époque, mais Harron avait préféré Bale dès le départ du projet.

« Je n’étais pas d’accord avec cela », a déclaré Harron à propos du recrutement potentiel de DiCaprio en tant que Bateman, « en partie parce qu’il était une grande star mais aussi parce qu’il avait une base de fans d’adolescentes. Je ne pensais tout simplement pas qu’il avait raison – alors j’ai été virée du film pendant un certain temps. »

Par la suite, DiCaprio a repris American Psycho et a même courtisé Oliver Stone pour réaliser le film. Ce n’est que lorsque DiCaprio et Stone ont eu des divergences artistiques que Harron a pu revenir dans le projet. « Ils ne pouvaient pas s’entendre sur le scénario », a-t-elle déclaré, « alors ils m’ont rappelé et j’ai pu lancer Christian.»

Finalement, Bale s’est avéré être le parfait Patrick Bateman, comme elle l’avait imaginé dès le début. Le comédien a même réussi à surprendre le cinéaste. « Sa préparation physique a dépassé mes attentes », a déclaré Harron. « Je pensais qu’il devrait peut-être aller au gymnase, parce que Bateman s’entraîne, mais il a subi une transformation physique complète. Il n’a mangé que du poulet grillé. »

On ne saura donc jamais ce qu’aurait donné un Patrick Bateman sous les traits de Leonardo DiCaprio !

Alors en attendant, restez chez vous et…

Wait and SEE !

Et SEE tu partageais cet article ?

Découvre notre boutique

+ de Wait and SEE

aidez See-mag à rester gratuit, sans pub et indépendant !