Quand le cinéma s’indigne de l’affaire George Floyd !

De Steve McQueen à John Boyega, en passant par David Lynch ou encore Spike Lee, tous se sont indignés de la mort de George Floyd, plaqué au sol par un policier.

Depuis que la vidéo montrant le plaquage au sol de George Floyd par un policier, plaquage aboutissant à la mort de la victime et après que cette dernière ait à plusieurs reprises dit « Je ne peux plus respirer », a été diffusée en masse sur les réseaux sociaux, la colère et l’indignation n’en finissent pas d’enfler dans le monde entier, et notamment aux Etats-Unis.

“2020, l’une des pires de tous les temps. Et nous ne sommes qu’en mai.”

Mais l’affaire émeut également l’industrie du cinéma, à commencer par Spike Lee, qui après avoir diffusé un court -métrage poignant, a déclaré au Los Angeles Times: « Et nous voilà dans l’Amérique d’aujourd’hui, l’Amérique sous la pandémie, avec des villes qui s’enflamment… s’inquiète-t-il. J’ai été parfaitement sidéré par ce qui est arrivé à Ahmaud Arbery, George Floyd et Breonna Taylor [trois Noirs américains tués aux États-Unis depuis le début de l’année, ndlr] – je veux dire, on dirait que la chasse est ouverte. » Il qualifie d’ores et déjà l’année 2020 de « l’une des pires de tous les temps. Et nous ne sommes qu’en mai. »

“Je dédie ces films à George Floyd”

De son côté, Steve McQueen, le réalisateur de 12 Years a Slave, suite à sa double sélection pour le Festival de Cannes, a déclaré ceci : « Je dédie ces films à George Floyd et à toutes les autres personnes noires qui ont été assassinées, de manière visible ou non, à cause de ce qu’ils sont, aux États-Unis, au Royaume-Uni ou ailleurs. » 

“Je ne sais pas si je vais avoir une carrière après cela mais tant pis.”

A Londres, c’est John Boyega, la star de la dernière trilogie Star Wars, qui s’est exprimé lors d’une manifestation ant-raciste, en clamant ceci : « Faisons savoir aux États-Unis d’Amérique, à nos frères et sœurs noirs que nous sommes avec eux ! Je vous parle avec mon cœur. Je ne sais pas si je vais avoir une carrière après cela mais tant pis. »

Pour conclure, David Lynch a de son côté, également rendu hommage à George Floyd lors de son Weather Report, en brandissant un panneau sur lequel on pouvait lire : « Black Lives Matter / Peace / Justice /No Fear »

Les choses vont-t-elles enfin changer en matière de racisme…

Et SEE tu partageais cet article ?

Découvre notre boutique

+ de Wait and SEE

aidez See-mag à rester gratuit, sans pub et indépendant !