Quand Christopher Nolan refusait un 4e Batman

Lors d’une interview, Christian Bale a expliqué pourquoi le réalisateur a finalement refusé à la Warner, de diriger un autre épisode des aventures du Chevalier Noir.

Après la trilogie Batman Bengins, The Dark Knight et The Dark Knight Rises, qui a explosé le plafond des 2,5 milliards de dollars de recettes, la Warner a proposé à Christopher Nolan de réaliser un quatrième épisode en lui offrant tout simplement une carte blanche. Proposition que Nolan a finalement refusée.

Interrogé sur cet éventuel 4e aventure par le Toronto Sun, Christian Bale a expliqué le refus du réalisateur de s’embarquer dans l’aventure : « Nous n’étions pas assez arrogants pour nous dire que nous aurions la possibilité de continuer après chaque film. Chris le disait à chaque tournage. « On ira pas plus loin. On fait un seul film. C’est tout ce que l’on a ». Mais après le premier film, ils sont venus nous demander si on voulait en faire un autre. C’était génial mais on se disait toujours « ça y est, après celui-là, on aura pas d’autres possibilités ». Mais ils sont revenus et nous ont dit : « faisons en un troisième ». Chris m’a toujours dit que si on avait la grande chance de pouvoir faire une trilogie, on s’arrêterait là. « Après ce 3e, on laisse tomber » m’a-t-il dit. »

L’acteur anglais poursuit en révélant que Warner leur a bien sûr proposé un quatrième film. « Mais on devait rester fidèle au rêve de Chris qui était de faire une trilogie et pas plus. Ne soyons pas excessifs et complaisants en acceptant un Batman 4 »

C’est finalement Zack Snyder qui prendra la suite en faisant tourner Ben Affleck à deux reprises dans le rôle de Batman pour Batman V Superman et Justice League.

Le Chevalier Noir sera de retour en 2021 avec The Batman, sous les traits de Robert Pattinson et sous la direction de Matt Reeves.

Quant à Christopher Nolan, son nouveau film Tenet, est pour l’instant toujours prévu pour le 17 juillet 2020.

Wait and SEE !

Et SEE tu partageais cet article ?

Découvre notre boutique

+ de Wait and SEE

aidez See-mag à rester gratuit, sans pub et indépendant !