OSS 117 : Nicolas Bedos dévoile une première image

Le réalisateur d’Alerte rouge en Afrique noire a posté sur Instagram, la première image de Jean Dujardin dans le costume d’Hubert Bonisseur de la Bath.

« Hubert Bonisseur de la Bath vous souhaite un bel été », c’est accompagnée de cette légende que la toute première image de la troisième aventure d’OSS 117 a été publiée ce 3 juillet, par Nicolas Bedos sur son compte Instagram.

Evidemment, on regrette que le réalisateur Michel Hazanavicius ait laissé sa place à Bedos pour ce troisième volet, mais on avouera tout de même que du côté des comédies françaises, on attend plus cet épisode d’OSS que l’Astérix de Guillaume Canet, voilà c’est dit !

Jean Dujardin enfile donc à nouveau le costume d’Hubert Bonisseur de la Bath, dans cette nouvelle aventure qui se déroulera dans les années 80, donc 20 ans plus tard que le second volet Rio ne répond plus. Notre agent français sera cette fois, accompagné d’une nouvelle recrue, qui sera jouée par le sociétaire de la Comédie Française Pierre Niney.

Voici la première image d’Alerte rouge en Afrique noire

« Si le 2 fonctionne, tout le monde aura envie de se dire, comment est Hubert dix ans plus tard ? C’est pas Tintin, lui il vieillit, l’époque change, il change, mais il s’en rend pas compte. Ça c’est une source de gags incroyable. On a envie de voir dans un 3 comment OSS pourrait réagir à un choc pétrolier. Une Afrique qui est en train de bouger, face à la CIA qui infiltre le continent africain » . Voici comment s’exprimait le scénariste Jean-François Halin sur le site Fluctuat.net en 2009 à l’époque de la sortie du second film.

Nicolas Bedos a confié récemment un peu plus de l’histoire, à nos confrères de Première : « OSS 117 est allé sauver un régime de la Françafrique dans les années 1980 et aider le président à prendre le dessus sur les rebelles. C’est un mauvais combat. Et il va le perdre

La sortie d’OSS 117 : Alerte rouge en Afrique noire est prévue pour le 3 février 2021.

Wait and SEE !

Et SEE tu partageais cet article ?

Découvre notre boutique

+ de Wait and SEE

aidez See-mag à rester gratuit, sans pub et indépendant !