Nicolas Cage : le retour !

Le comédien travaille sur un projet des plus excitant puisqu’il s’agit de l’adaptation de Colour Out Of Space de H.P. Lovecraft.

L’année dernière, Cage nous avait gratifié d’un Mandy – malheureusement pas sorti en France -, un film déroutant scénarisé par Richard Stanley, et cette fois-ci, selon le site Empire, c’est en tant que réalisateur que Stanley devrait retrouver Nicolas Cage pour Colour Out Of Space, la nouvelle de SF écrite par Howard Philips Lovecraft et parue en 1927.

L’histoire originelle du bouquin, suit les Gardners, une famille qui s’installe dans une ferme isolée dans une région rurale de la Nouvelle-Angleterre afin d’échapper au tumulte du XXIe siècle. Alors qu’ils sont en train de s’adapter à leur nouvelle vie, une météorite s’écrase dans leur jardin. L’aérolite mystérieux semble se fondre dans la terre, infectant à la fois le sol et les propriétés de l’espace-temps avec une couleur étrange et surnaturelle. Horrifiés, la famille Gardner découvre que cette force extraterrestre mute progressivement toutes les formes de vie qu’elle touche … y compris la leur.

Une histoire parfaite que la folie dont Nicolas Cage peut parfois faire preuve, devrait servir avec brio. 

« Lovecraft est le père noir de l’horreur moderne, et nous recherchons une adaptation qui capture la véritable étendue de son effroi cosmique depuis des années », a déclaré Daniel Noah, un des producteurs dans un communiqué, et d’enchainer par : « Richard Stanley est un sorcier de l’image à part entière, qui saura adapter sans filtre à l’écran, le talent de Lovecraft. »

A noter que Daniel Noah est à la tête de la société de production SpectreVision, dirigée également par Josh C. Waller, Lisa Whalen et… Elijah Wood.

Richard Stanley va donc réaliser son premier long métrage depuis 2002, le tournage devrait débuter au mois de février et à la distribution, on trouvera également Joely Richardson, Tommy Chong, Elliot Knight et Julian Hilliard.

Wait and SEE !

Et SEE tu partageais cet article ?

Découvre notre boutique

+ de Wait and SEE

aidez See-mag à rester gratuit, sans pub et indépendant !