Mulan, ou le pari risqué de Disney

Une distribution entièrement asiatique, un film interdit aux moins de 13 ans non accompagnés, et maintenant… le coronavirus.

Dans un de ses articles, The Hollywood Reporter rapporte que les plans bien huilés de Disney concernant son nouveau remake, Mulan, pourraient bien être bouleversés avec l’arrivée de ce qui était encore imprévisible il y a quelques mois, le coronavirus.

Au-delà d’un problème de santé majeur, et de son influence sur l’économie mondiale, le coronavirus commence également à faire un peu de mal à Hollywood. Il y a quelques jours, c’était le tournage à Venise de Mission : Impossible 7, qui était reporté, désormais, c’est un géant, Disney, qui risque d’être ébranlé par l’épidémie.

Liu Yifei, la star du remake de Mulan, vit à Pékin, mais elle est originaire de Wuhan, épicentre du coronavirus. En janvier, l’actrice de 32 ans a quitté la Chine pour Los Angeles pour commencer la promotion du film, des semaines avant l’épidémie du virus, qui a maintenant infecté plus de 77 000 personnes, tué plus de 2 500 et fait des ravages dans son pays d’origine. Elle dit qu’elle n’a pas de famille ou d’amis proches personnellement affectés par la maladie – elle a quitté Wuhan à l’âge de 10 ans – mais l’épidémie a ajouté une variable impossible à prévoir à la sortie mondiale de son film le 27 mars.

La comédienne a d’ailleurs déclaré ceci : « C’est vraiment difficile pour moi d’y penser. Les gens font la bonne chose. Ils font attention à eux-mêmes et aux autres. Je suis vraiment touchée de voir comment ils ne sont pas sortis depuis des semaines. J’espère vraiment un miracle et que ce sera juste fini bientôt. »

Disney et la réalisatrice Niki Caro ont sélectionné Liu parmi plus de 1000 aspirants du monde entier pour incarner Hua Mulan, l’héroïne chinoise qui se déguise en homme pour combattre dans l’armée impériale dans un film soigneusement conçu pour plaire au public occidental mais surtout chinois.

Mais désormais, impossible de savoir quand Mulan pourra sortir en Chine. Le coronavirus ayant fait fermer les 70 000 cinémas du pays depuis le 24 janvier, il n’est pas évident – et de moins en moins chaque jour – que les multiplexes rouvriront à temps pour sa sortie. 

Plusieurs films américains ont déjà vu leurs sorties de février abandonnées : Dolittle; 1917 et Jojo Rabbit.

« Il a certainement un attrait mondial, mais il est indéniable qu’il s’agit d’un film très important pour le marché chinois », explique l’analyste Paul Dergarabedian. « C’est un coup dur pour Disney s’il ne sort pas en Chine. » Le boss de la production de chez Disney, Sean Bailey, a déclaré qu’il « Faut regarder les choses au jour le jour.

Mulan a coûté 200 millions de dollars hors promotion, ce qui en fait le remake le plus cher de chez Disney, depuis que la firme a lancé sa politique de faire du neuf avec du vieux.

La sortie française de Mulan est quant à elle, toujours prévue pour le 25 mars prochain.

Wait and SEE !

Et SEE tu partageais cet article ?

Découvre notre boutique

+ de Wait and SEE

aidez See-mag à rester gratuit, sans pub et indépendant !