Vidéo : Mourir peut attendre se dévoile un peu plus !

Le réalisateur Cary Joji Fukunaga a publié une nouvelle vidéo sur le prochain Bond, dans laquelle il explique comment il s’est approprié l’univers de 007.

C’est l’un des plus grands buzz de 2020 avec entre autres, le Dune de Denis Villeneuve, The French Dispatch de Wes Anderson et Top Gun : Maverick.

Voilà un projet qui revient de loin, après un début plus que difficile avec le départ de Danny Boyle du poste de réalisateur, puis de ses scénaristes, une fois Cary Fukunaga aux manettes, ce fut une blessure de Daniel Craig qui stoppa un certain temps le tournage, puis ce fut un accident de plateau dû à une explosion, mais le voici, le nouveau Bond va enfin débarquer.

C’est donc, excepté Craig et la productrice de la franchise Barbara Broccoli, une toute nouvelle mouture de l’agent du MI6 que Fukunaga va tenter d’imposer à un public, qui depuis Spectre, a quand même pas mal porté son dévolu sur d’autres franchises, et notamment Mission : Impossible.

Ce mardi, ce sont de nouvelles images du tournage de ce 25e opus qui ont été dévoilées, avec, en prime, les commentaires du réalisateur Cary Joji Fukunaga. Il y explique comment il s’est approprié l’univers de James Bond. « En tant que scénariste et réalisateur, je devais redécouvrir Bond. Où est-il ? Après cinq ans d’inactivité, qu’est-il devenu ? », raconte-t-il dans la voix off de la vidéo. 

« C’est un animal blessé, en lutte avec son passé d’agent secret. Le monde a changé, on ne fait plus la lutte comme avant », ajoute-t-il, en écho au synopsis du long-métrage : « Bond a mis de côté ses activités d’agent et profite d’une vie tranquille en Jamaïque. Ce paisible repos est brusquement interrompu lorsque son vieil ami de la CIA, Felix Leiter, vient lui demander de l’aide. L’objectif est simple : secourir un scientifique kidnappé. Malheureusement, la mission s’avère être bien plus périlleuse qu’elle n’y paraît. James Bond est alors lancé sur la piste d’un mystérieux ennemi, armé de dangereuses nouvelles technologies ».

Mourir peut attendre sera dans les salles hexagonales le 8 avril 2020.

Wait and SEE !

Et SEE tu partageais cet article ?

Découvre notre boutique

+ de Wait and SEE

aidez See-mag à rester gratuit, sans pub et indépendant !