Mort du comédien Jacques Frantz

Il était la voix française de Robert De Niro, Mel Gibson ou encore Nick Nolte, il s’est éteint à l’âge de 73 ans.

C’était l’une des plus célèbres voix du doublage français.

Le comédien Jacques Frantz est décédé ce mercredi à Paris à l’âge de 73 ans. C’est sa fille, Marjorie Frantz, également comédienne habituée du doublage, qui a annoncé la triste nouvelle à l’AFP. Jacques Frantz avait débuté sa carrière au théâtre à la fin des années 60, en grande partie dans des pièces mises en scène par Robert Hossein. Sur grand écran, il avait tenu des rôles secondaires dans entre autres, Les Compères de Francis Veber ou encore Les Ripoux de Claude Zidi.

La voix des stars U.S.

Mais Jacques Frantz s’était surtout fait connaître en prêtant sa voix à de nombreuses stars américaines. Il était ainsi le doubleur attitré de Robert De Niro depuis le meilleur film de l’histoire, Il était une fois en Amérique de Sergio Leone en 1984. Frantz avait aussi offert sa voix si caractéristique à Mel Gibson, Nick Nolte, John Goodman, Tom Selleck et également Steve Martin.

En spécialiste du doublage, Il avait aussi incarné des personnages de films d’animations tels que Pacha de Kuzco, l’empereur mégalo, Sulli dans Monstres et Cie ou Kazim dans Aladdin et le Roi des voleurs.

Jacques Frantz avait prêté son talent vocal à la publicité et le monde du documentaire.

Nommé aux Molières

Acteur de théâtre, en 2008, il avait été nommé au Molière du meilleur comédien pour sa performance dans la pièce Les riches reprennent confiance.

Et pour finir, le monde des séries lui avait également ouvert ses portes avec notamment des rôles dans Commissaire Moulin, Les Petits Meurtres d’Agatha Christie, ou Le Sang de la Vigne.

Le comédien avait transmis sa passion du doublage à sa fille Marjorie, qui est notamment la voix française régulière d’Hilary Swank et Mila Kunis, mais également de Cameron Diaz et Angelina Jolie.

Marjorie Frantz n’a pas précisé les causes du décès de son père.

Repose en paix Jacques Frantz.

Et SEE tu partageais cet article ?

Découvre notre boutique

+ de Wait and SEE

aidez See-mag à rester gratuit, sans pub et indépendant !