Mort du comédien et humoriste Romain Bouteille !

Il avait créé le célèbre Café de la gare qui avait fait naître Coluche, Patrick Dewaere ou encore Miou-Miou, il nous a quittés ce lundi 31 mai, des suites d’une insuffisance respiratoire.

C’est toute une génération qui est en deuil, Romain Bouteille, cofondateur notamment avec Coluche du célèbre Café de la gare parisien, est décédé, lundi, à l’âge de 84 ans, a annoncé mardi son épouse.

« Romain s’est éteint hier dans la soirée à l’hôpital de Corbeil-Essonnes. Depuis quelque temps, il avait une insuffisance rénale. C’est une insuffisance respiratoire qui l’a emporté, » a indiqué dans un message à l’AFP Saïda Churchill, elle-même comédienne et programmatrice culturelle de la ville d’Étampes (Essonne).

Les débuts du café-théâtre

Né en 1937, Romain Bouteille aura été une figure fondamentale des débuts du café-théâtre en France. « Ma vocation artistique s’est dessinée vers 1955 sous l’angle : trouver un job qui permette de se lever à n’importe quelle heure et ne suppose ni diplôme, ni réel travail, ni obéissance, » déclarait-il à l’AFP en 2005.

Le Café de la gare, « premier et dernier théâtre en anarchie réelle », selon Bouteille lui-même, ouvre ses portes au public en juin 1969 dans les locaux d’une ancienne fabrique passage d’Odessa à Paris.

C’est en association avec Michel Colucci, qui deviendra Coluche, qu’ils vont fédérer une bande de jeunes comédiens, dont certains comme Miou-Miou ou Patrick Dewaere, deviendront célèbres.

Dans l’objectif de s’agrandir, le théâtre déménage en 1972 rue du Temple, dans le quartier du Marais, tout en conservant son nom. Coluche quitte alors le « Café » et dira de Romain Bouteille : « Ce qu’il ne m’a pas appris, je le lui ai piqué. »

Le Café de la gare verra également éclore Gérard Lanvin, Renaud, Anémone, Josiane Balasko ou encore Michel Blanc. Romain Bouteille s’éloigne à son tour au début des années 1990 du Café, et s’installera dans l’Essonne, où il créera avec son épouse un théâtre à Étampes, Les Grands Solistes.

Repose en paix Romain Bouteille.

Et SEE tu partageais cet article ?

Découvre notre boutique

+ de Wait and SEE

aidez See-mag à rester gratuit, sans pub et indépendant !