Mort du comédien américain Robert Forster !

Il avait joué dans plus d’une centaine de films, et avait été nommé en 1998 aux Oscars pour Jackie Brown de Quentin Tarantino.

L’acteur américain Robert Forster est mort, ce vendredi 11 octobre, Il avait 78 ans.

Né le 13 juillet 1941 à Rochester, dans l’État de New York, Forster a débuté une formation d’acteur à l’université de Rochester, où il a commencé comme étudiant en droit, avant de décrocher un baccalauréat ès arts et de jouer dans des représentations théâtrales d’étudiants. 

Il entamera ensuite une carrière à Broadway avant de jouer en 1967 un rôle dans Reflets dans un œil d’or de John Huston. Ce fut l’étincelle d’une carrière de longue haleine englobant plus d’une centaine de films et de nombreuses séries télévisées. 

Son visage expressif, battu par les intempéries, était facilement reconnaissable, même s’il s’enfonçait dans ses rôles, Forster pouvait facilement passer d’un style à l’autre, à l’aise dans les films de genre tels qu’Alligator, Vigilante, ou encore The Delta Force, mais aussi dans les séries Desperate Housewives, Heroes ou Twin Peaks.

Ses prestations sont beaucoup trop nombreuses pour être citées, mais il est fort probable que vous l’avez vu et apprécié dans pas mal de films ou séries.

C’est en 1998 que Quentin Tarantino créa pour lui le rôle de Max Cherry et, comme beaucoup d’autres comédiens jouant pour Tarantino, cela l’aidera à conquérir un tout nouveau public, à voir sa carrière relancée, et à être nommé aux Oscars pour le meilleur second rôle.

Pour l’anecdote, en l’honneur de son père qui était dresseur d’éléphants dans un cirque, Forster fera apparaitre une affiche du cirque Barnum & Bailey dans un plan de Jackie Brown, en accord avec Quentin Tarantino : on peut l’apercevoir dans le bureau de Max Cherry, le personnage joué par le comédien.

D’autres performances d’acteur sont à remarquer, notamment celle de Ed Galbraith dans la série Breaking Bad. Et – alerte spoiler – si vous voulez apprécier à nouveau son travail, il apparaît dans El Camino, le film tiré de Breaking Bad.

« Vous devez avoir une bonne attitude. Acceptez tout, offrez l’excellence à tout ce qui est offert, donnez-lui votre meilleur coup », déclarait Forster. « Et n’abandonne jamais. Ce n’est pas fini jusqu’à ce que ce soit fini. »

RIP Robert Forster !

Et SEE tu partageais cet article ?

Découvre notre boutique

+ de Wait and SEE

aidez See-mag à rester gratuit, sans pub et indépendant !