Mort du cinéaste Monte Hellman

Star du cinéma indépendant américain des années 1970, le réalisateur du road movie culte Two-Lane Blacktop s’est éteint à l’âge de 91 ans.

Monte Hellman, dont les films d’action laconiques, incarnés par le road movie de 1971 Two-Lane Blacktop, ont fait de lui un héros culte du mouvement cinématographique indépendant américain, est décédé mardi en Californie.  Il avait 91 ans.

Sa mort a été confirmée par sa fille, Melissa, qui a déclaré que son père avait été admis une semaine auparavant à l’hôpital de santé Eisenhower de Palm Desert, en Californie, après une chute à son domicile.

Au début des années 1970, Hellman n’était encore qu’un réalisateur inconnu de plusieurs films à petit budget pour Roger Corman, la plupart avec Jack Nicholson dans le rôle principal, lorsque le magazine Esquire mettra son road movie Two-Lane Blacktop en couverture et le fera rentrer dans la légende culturelle américaine.

Dans un acte assumé de provocation culturelle, Esquire a consacré l’essentiel de son numéro d’avril 1971 au film, sur une course automobile de cross-country. La couverture montrait une jeune femme faisant de l’auto-stop sur un tronçon de route abandonné, avec deux muscle cars juste visibles au loin derrière elle, sur le point de courir. «Lisez-le d’abord!» la couverture du magazine claironnant également : «Voici notre nomination pour le film de l’année:Two-Lane Blacktop ».

Après de nombreuses réalisations et également des apparitions en tant qu’acteur, Monte Hellman tournera son dernier film en 2011, Road to Nowhere, sorte de mise en abyme cinématographique suivant un cinéaste préparant un film inspiré de faits réels, et qui va peu à peu être fasciné par le personnage principal, un politicien corrompu.

Repose en paix Monte Hellman.

Et SEE tu partageais cet article ?

Découvre notre boutique

+ de Wait and SEE

aidez See-mag à rester gratuit, sans pub et indépendant !