Mort de Nicolas Roeg, directeur photo et cinéaste légendaire

Le réalisateur et directeur photo britannique a souvent ensorcelé le public, régulièrement dérangé la critique et créé certains des visuels cinématographiques les plus marquants de l’histoire, il est décédé ce vendredi 23 novembre à Londres, sa ville natale.

Roeg est né le 15 aût 1928, c’est en regardant Laurel et Hardy dans Babes In Toyland qu’il fait connaissance avec le cinéma, mais il a affirmé être entré dans cette industrie grâce à la présence d’un studio juste en face de sa famille, à Marylebone.

Après avoir terminé son service national, il obtient un petit job dans ces fameux studios Marylebone, avant de se retrouver dans le département « photo », passant de clapper-loader à opérateur, il est finalement appelé à bosser sur plusieurs productions.

C’est en 1962 que David Lean embauche Roeg comme chef opérateur sur Lawrence d’Arabie, ce qui lui a valu ensuite de décrocher le poste de directeur de la photographie sur Doctor Jivago. Son nom sera plus tard au générique de films mémorables tels que Fahrenheit 451Le masque de la mort rougeLoin de la foule, et Petulia de Richard Lester, qui ont commencé à faire émerger chez Roeg, son sens de la mise en scène.

anita pallenberg et mick jagger dans performance  – 1970

Roeg entame sa carrière de réalisateur en 1970 avec Performance, qu’il co-réalise avec Donald Cammell, cette histoire de gangsters met en vedette James Fox, Mick Jagger et Anita Pallenberg. Bien que terminé en 1968, le film étant considéré comme non commercialisable par Warner Bros, n’a été projeté sur des écrans qu’en 1970. Roeg enchaine avec Walkabout, sa première réalisation en solo, qui n’explose pas au box-office mais reste un favori des critiques et culte chez le public, notamment grâce à ses cadrages frappants des paysages.

Suit en 1973, le thriller d’horreur controversé et tout aussi mémorable, Ne vous retournez pas, réputé pour ses scènes de sexe et son ambiance terrifiante.

david bowie dans l’homme qui venait d’ailleurs – 1976

En 1976, L’Homme qui venait d’ailleurs, permet à David Bowie d’offrir une performance sidérante dans le rôle d’un extraterrestre qui tente de sauver la planète Terre de la pénurie d’eau. Tronqué lors de sa sortie aux Etats-Unis, il est devenu l’un des films les plus célèbres du réalisateur.

Parmi les autres films de Roeg, on peut citer EurekaCastawayTrack 29 et, plus mémorable, son adaptation de The Witches de Roald Dahl en 1990, qui reste appréciée malgré son petit succès au box-office. Le dernier film réalisé par Roeg fut Puffball en 2007.

Nicolas Roeg a également réalisé quelques téléfilms, il est cité comme une inspiration pour de nombreux réalisateurs. Il laisse dans le deuil son épouse Harriet Harper et six enfants.

Et SEE tu partageais cet article ?

Découvre notre boutique

+ de Wait and SEE

aidez See-mag à rester gratuit, sans pub et indépendant !