Mort de Med Hondo, la voix française d’Eddie Murphy

Il était également réalisateur et scénariste, Med Hondo nous a quittés à l’âge de 82 ans.

Si vous ne le connaissiez pas en tant qu’acteur, la voix de Med Hondo ne vous était forcément pas inconnue puisqu’il avait doublé Carl Weathers alias Apollo Creed dans Rocky, et surtout Eddie Murphy dans à peu près tous ses films.

Originaire de Mauritanie, Med Hondo avait émigré à Marseille, et multiplié tous les petits jobs avant de se prendre de passion pour le théâtre. Formé au métier d’acteur et de metteur en scène sous la férule de Françoise Rosay, le jeune acteur s’est produit dans tous les classiques, et a cultivé un certain intérêt pour les auteurs traitant de la condition des noirs, notamment Aimé Césaire.

Jouant sous la direction de Costa-Gavras, Jean-Luc Godard ou John Huston. Il s’essayera également à l’écriture de scénario, et finira comme réalisateur. Il signera pas moins de 13 films, alternant courts et longs métrages. En 1973, il réalisera Les Bicots-nègres, vos voisins, un film assez clair sur la radicalité de son propos sur l’immigration. Dans son œuvre, le réalisateur (bien souvent scénariste et producteur) se cessera d’interroger la condition des émigrés, se montrant volontiers critique sur le rôle de la France dans ce domaine. Avec Lumière Noire (1994), il parvient à concentrer tous les thèmes qui lui tiennent à cœur à travers un polar social particulièrement efficace. Engagé et militant, Med Hondo restera toute sa vie durant un artiste en colère et lucide sur le monde qui l’entoure.

La célébrité de Hondo doit essentiellement à son activité d’acteur de doublage. Pour la France entière, il sera la voix d’Eddie Murphy, que ce soit celle d’Alex Foley en 1984 pour Le Flic de Beverly Hills, ou alors celle de Reggie Hammond, dans le fabuleux 48 heures de Walter Hill en 1983, ou encore celle de l’âne bavard et désopilant de Shrek, Med Hondo a largement contribué à la popularité d’Eddie Murphy dans l’hexagone.

RIP Mad Hondo et en cadeau un extrait du fabuleux Un fauteuil pour deux de John Landis.

Et SEE tu partageais cet article ?

Découvre notre boutique

+ de Wait and SEE

aidez See-mag à rester gratuit, sans pub et indépendant !