Mort de Jean-Claude Carrière

Ecrivain, réalisateur et scénariste d’un immense talent, il avait été l’auteur d’entre autres, Le Retour de Martin Guerre, Borsalino ou encore Belle de Jour.

Jean-Claude Carrière, qui ne souffrait d’aucune maladie particulière, est mort « dans son sommeil » comme l’a indiqué sa fille, il avait 89 ans.

Il avait travaillé avec les plus grands, de Luis Buñuel à Jacques Deray, en passant par Milos Forman pour les films Belle de JourBorsalino et Valmont.

Né en 1931 dans une famille de viticulteurs, c’est à l’âge de 14 ans que sa famille va venir vivre en région parisienne. Après une licence de lettres et une maîtrise d’histoire, il publiera son son premier roman en 1957, Lézard. Suivront plusieurs romans d’épouvante aux éditions Fleuve noir, sous le pseudonyme Benoît Becker.

Débuts avec Jacques Tati

Carrière va vite se diriger vers le cinéma et va faire la connaissance de Jacques Tati, pour lequel il doit écrire une novélisation des Vacances de Monsieur Hulot, puis de Mon onclecomme l’indique le journal Le Monde.

Mais sa grande rencontre sera avec le cinéaste Luis Buñuel, avec qui il va commencer à travailler en1964, cette collaboration durera dix-neuf ans, avec notamment au programme, une adaptation du roman d’Octave MirbeauLe Journal d’une femme de chambre, ainsi que cinq autres films, dont Belle de jour, une adaptation d’un roman de Joseph Kessel, et évidemment l’incontournable Le Charme discret de la bourgeoisie.

Scénariste et écrivain

Jean-Claude Carrière sera aussi l’auteur de deux films majeurs du cinéma français et de Jacques DerayLa Piscine en 1969, qui met en vedette Alain Delon et Romy Schneider, et Borsalino l’année suivante, immense succès commercial avec également Delon, accompagné cette fois de Jean-Paul Belmondo.

Carrière travaillera aussi avec le réalisateur d’origine tchèque Miloš Forman, notamment sur le film Valmont, adaptation du roman Les Liaisons dangereuses de Choderlos de Laclos. Et en 1983, il recevra le César du meilleur scénario pour Le Retour de Martin Guerre et sera célébré par un Oscar d’honneur en 2015.

Jean-Claude Carrière a par ailleurs écrit une soixantaine de scénarios ainsi que 80 ouvrages divers dont un livre pour son ami le Dalaï Lama.

Tout au long de sa carrière, il sera également le président de la célèbre école de cinéma, la Fémis. Toujours en activité ces dernières années, il avait écrit en 2018 un dernier essai, La vallée du néant, et cosigné en 2020 le scénario du film de Philippe Garrel Le sel des larmes.

Repose en paix Jean-Claude Carrière.

Aidez SEE à rester gratuit, sans pub et indépendant.

TOUS NOS T-SHIRTS OLD SCHOOL à partir de 13 euros

Découvrez les t-shirts BY SEE

Et SEE tu partageais cet article ?

Découvre notre boutique

+ de Wait and SEE

aidez See-mag à rester gratuit, sans pub et indépendant !