Martin Scorsese : « Pour moi, Al Pacino était inaccessible »

PHOTO DE COUVERTURE : © AFJ

Lors d’une conférence-hommage, le réalisateur de The Irishman s’est étendu sur le tournage de son film et son désir de diriger Al Pacino.

Lors de cet évènement, Martin Scorsese a évidemment largement parlé de The Irishman et de son obsession avec Robert de Niro, pour les films de Vincente Minnelli.

« Nous parlions de ce projet avec De Niro depuis les années 1980 », a déclaré Scorsese. « Cela a commencé par vouloir faire… notre version des Ensorcelés et Quinze jours ailleurs », a enchaîné Scorsese, deux films réalisés par Minnelli qui définissent parfaitement le mélodrame américain. « Pendant ce temps, Bob a évolué dans une direction et moi dans une autre. Nous nous sommes retrouvés dans des univers différents, mais nous avons continué à essayer de nous voir pour envisager de faire autre chose que King of Comedy, faisant référence à sa collaboration avec De Niro en 1982.

Scorsese a ensuite évoqué son désir très ancien de faire jouer Al Pacino dans un de ses films.

« Je voulais travailler avec Al depuis des années. Francis Ford Coppola me l’a présenté en 1970. Ensuite, il a joué dans Le Parrain un et deux, et il a été propulsé dans la stratosphère », a déclaré Scorsese. « Pour moi, Al était toujours inaccessible. Nous avons même essayé de faire un film dans les années 1980, mais nous n’avons pas pu obtenir le financement nécessaire. Mais’ Bob m’avait dit : “Oh, il est génial dans le travail. Tu verras.” »

Le cinéaste a ajouté qu’il y avait un aspect fascinant à voir l’interaction de Pacino et De Niro dans The Irishman. « Ce que vous voyez dans le film, c’est leur relation d’acteurs, d’amis, au cours des 40 ou 45 dernières années. Il y a quelque chose de magique qui se passe », a déclaré Scorsese.

Le réalisateur a ensuite terminé la discussion par : « C’est un long film, les gars. Si vous pouvez le regarder sur grand écran, c’est bien. »

The Irishman sera diffusé sur Netflix à partir du 27 novembre prochain.

Wait and SEE !

Et SEE tu partageais cet article ?

Découvre notre boutique

+ de Wait and SEE

aidez See-mag à rester gratuit, sans pub et indépendant !