Le sulfureux Jean-Claude Brisseau est mort !

Réalisateur de l’impeccable Noce Blanche avec Vanessa Paradis, il avait également été condamné deux fois en 2005 pour harcèlement sexuel.

Ce samedi 11 mai, le cinéaste de De bruit et de fureur, s’est éteint à Paris à l’âge de 74 ans.

Plus que controversé, Jean-Claude Brisseau avait vu sa carrière nettement ralentie en 2005, suite à sa condamnation en appel pour harcèlement et agression sexuelle. En 2017, la Cinémathèque Française avait du reporter une rétrospective qui devait lui être consacrée.

C’est avec Noce Blanche en 1989, qui mettait en scène pour la première fois Vanessa Paradis au cinéma, au côté de Bruno Cremer, que le réalisateur avait eu son plus gros succès avec presque deux millions d’entrées sur le territoire français. Vanessa Paradis obtint pour ce rôle, le César du meilleur espoir féminin.

Bien avant ça, c’est en 1988 que Brisseau avait marqué le cinéma français avec De bruit et de fureur, un film brutal sur la banlieue avec également Bruno Cremer.

Jean-Claude Brisseau avait vécu une sorte de rédemption en 2012 avec La fille de nulle part, pour lequel il obtiendra le Léopard d’Or au festival du film de Locarno.

Au début de l’année 2018, il avait réalisé Que le diable nous emporte, un drame érotique qui mettait en scène Fabienne Babe, ce fut son dernier film.

Et SEE tu partageais cet article ?

Découvre notre boutique

+ de Wait and SEE

aidez See-mag à rester gratuit, sans pub et indépendant !