Le comédien Bruno Ganz a rejoint l’ange Damiel

L’acteur suisse Bruno Ganz est mort samedi à 77 ans, des suites d’un cancer, chez lui à Zurich.

Né le 22 mars 1941, il avait joué dans de nombreux films et pièces de théâtre. Sa renommée avait largement dépassé les frontières européennes, notamment en 2004, lors de son impressionnante prestation en Adolf Hitler pour La chute de Oliver Hirschbiegel. Mais son rôle le plus sublime et profond, reste probablement celui de l’ange Damiel en 1987, dans le magique Les Ailes du Désir du réalisateur Allemand Wim Wenders.

Regardez un extrait de La Chute de Oliver Hirschbiegel – 2004

L’acteur, qui avait commencé sa carrière au théâtre, a ensuite continué au cinéma en 1975 dans La Marquise d’O d’Eric Rohmer puis dans le premier film de Wim WendersL’Ami américain, en 1977, au côté de Dennis Hopper.  

Il a également donné le change au comte de Dracula en 1979 dans Nosferatu Fantôme de la Nuit de Werner Herzog, incarné un reporter allemand en 1981, plongé dans la guerre du Liban dans Le Faussaire de Volker Schlondorff, et de nouveau retrouvé Wim Wenders pour Si loin, si proche, la suite des Ailes du désir en 1993. 

Regardez la bande-annonce des Ailes du désir de Wim Wenders – 1987

En 1998, il a joué dans L’Eternité et un jour de Théo Angelopoulos, qui fut Palme d’or à Cannes cette année-là. En 2007, il était à l’affiche de L’Homme sans âge de Francis Ford Coppola, et en 2008, dans La Bande à Baader de Uli Edel.

En 2012, il donna sa dernière prestation théâtrale dans la production parisienne de Luc BondyHomecominget en 2018, sa dernière apparition au cinéma, dans le génial The House That Jack Built, de Lars von Trier.  

En juillet 2018, les médecins lui avaient décelé un cancer de l’intestin. Bruno Ganz s’est éteint le 16 février 2019.

RIP Bruno !

Et SEE tu partageais cet article ?

Découvre notre boutique

+ de Wait and SEE

aidez See-mag à rester gratuit, sans pub et indépendant !