L’actrice Marie-José Nat nous a quittés !

L’interprète du film Elise ou la vraie vie et de la série Les gens de Mogador, est décédée à 79 ans des suites d’une longue maladie.

Figure familière du petit mais également du grand écran, Marie-José Nat, inoubliable dans des films comme Elise ou la vraie vie de Michel DrachRue des prairies avec Jean Gabin ou La Vérité aux côtés de Brigitte Bardot, est morte à l’âge de 79 ans après une longue maladie.

Avec ses yeux aussi noirs que sa chevelure, l’actrice avait mené sa carrière autant au cinéma qu’à la télévision. De George Clouzot à Claude Autant-Lara, en passant par Gérard Oury, Elle avait été primée à Cannes en 1974 avec le prix d’interprétation féminine pour son rôle dans Les Violons du Bal de Michel Drach, histoire autobiographique du réalisateur.

Née Marie-José Benhalassa à Bonifacio le 22 avril 1940 d’un père kabyle et d’une bergère corse, la comédienne débutera d’abord par une carrière de mannequin, elle choisira le pseudonyme de Marie-José Nat à cause de ses nattes qu’elle portait en permanence.

Elle est repérée en 1956 par Georges Lampin qui va la diriger dans Crime et châtiment, aux côtés de Bernard Blier, ce sera son premier film. Elle obtiendra son premier grand rôle en 1959 dans Rue des Prairies de Denys de la Patellière, dans lequel elle donnera la réplique à Jean Gabin.  L’année suivante, Marie-José Nat tourne avec Henri-Georges Clouzot dans La vérité, elle y incarnera la sœur mais rivale de Brigitte Bardot.

Dans les années 60, elle épouse le réalisateur Michel Drach. Ils travailleront ensemble sur cinq films, ils se sépareront en 1981 après avoir eu trois fils. C’est en 1970 que Drach lui offre en un de ses plus beaux rôles dans Élise ou la vraie vie, l’adaptation du roman de Claire Etcherelli qui suit l’histoire d’une jeune fille qui se lie d’amour avec un militant algérien du FLN (Front de libération nationale, en lutte pour l’indépendance de l’Algérie). Le film fait polémique, la guerre d’Algérie étant alors encore peu évoquée dans la société française.

Très présente également à la télévision, notamment dans la série Les Gens de Mogador, fresque de 13 épisodes, diffusée à partir de 1972. Elle y incarne, en 1850, Julia Angellier, une fille de monarchiste qui épouse un officier de l’armée impériale.

Toute sa vie, elle restera plus particulièrement attachée à l’île de Beauté.

RIP Marie-José Nat

Et SEE tu partageais cet article ?

Découvre notre boutique

+ de Wait and SEE

aidez See-mag à rester gratuit, sans pub et indépendant !