La riposte de Shannon Lee

La fille de Bruce Lee a réagi aux derniers mots de Quentin Tarantino en précisant ceci : « Je suis fatiguée d’entendre les hommes blancs d’Hollywood me dire qui était mon père ». Extraits saignants.

Dans une chronique publiée par The Hollywood Reporter, Shannon Lee a riposté vendredi après que Quentin Tarantino ait justifié à nouveau la représentation controversée qu’il avait fait de son père, Bruce Lee, dans son dernier long-métrage Once Upon A Time In… Hollywood.

Une représentation critiquée de l’icône des arts martiaux

Shannon Lee a confié qu’elle était « vraiment fatiguée que des hommes blancs à Hollywood essaient de me dire qui était Bruce Lee » après que Tarantino a déclaré au podcast Joe Rogan Experience, qu’il comprenait les critiques, mais que « Bruce Lee n’avait aucun respect pour les cascadeurs ». La représentation de Lee faîte par Tarantino avait été critiquée pour l’avoir montré comme une figure arrogante perdant un combat contre le cascadeur vieillissant Cliff Booth alias Brad Pitt.

« Bien que je sois reconnaissante à M. Tarantino d’avoir si généreusement reconnu à Joe Rogan que je puisse avoir le droit d’avoir mes propres sentiments au sujet de sa vision de mon père, je suis également reconnaissante d’avoir l’opportunité d’exprimer ceci : je suis vraiment fatiguée des hommes blancs d’Hollywood qui essaient de me dire qui était Bruce Lee », a écrit Lee.

Puis elle a ajouté : « Je suis fatiguée d’entendre dire qu’il était arrogant alors qu’ils n’ont aucune idée de la difficulté d’obtenir du travail dans les années 1960 et 1970 à Hollywood en tant que Chinois ».

L’impact de Bruce Lee sur le genre « action »

Et enfin, elle conclu sa chronique par : « Je suis aussi fatiguée des hommes blancs d’Hollywood qui minimisent l’impact que mon père a eu sur le genre des films d’action et la chorégraphie des combat, ou la prolifération et l’intérêt pour les arts martiaux qu’il a suscités dans le monde…»

A noter que lorsque Sony, en septembre 2019, avait souhaité sortir Once Upon a Time in… Hollywood dans les salles chinoises, Shannon Lee avait fait pression sur le gouvernement chinois pour qu’il exige que Tarantino remonte son film et supprime la scène avec son père. Le réalisateur ayant refusé d’obtempérer, le long-métrage n’a jamais vu la couleur d’une salle chinoise.

Wait and SEE !

Et SEE tu partageais cet article ?

Découvre notre boutique

+ de Wait and SEE

aidez See-mag à rester gratuit, sans pub et indépendant !