La Chine : nouvel Eldorado du box-office ?

Alors que le film chinois My People, My Homeland, vient de dépasser la barre des 300 millions de dollars, le réseau des salles de l’Empire du Milieu est en pleine résurrection.

La période de vacances de la fête nationale chinoise qui a duré une semaine, s’est terminée vendredi, ce qui signifie que le samedi était un jour de travail officiel pour la plupart des entreprises et des employés du pays. 

Pourtant, le marché des salles a de nouveau démontré la force de son rebond post-COVID-19, avec des ventes de billets totalisant environ 68 millions de dollars pour ce week-end, selon les données d’Artisan Gateway. Le box-office nord-américain, quant à lui, n’a pas réussi à dégager plus de 10 millions de dollars pour la même période, ces résultats faisant probablement suite à la décision du réseau Regal Cinemas de fermer toutes ses salles, sauf sept.

Le film chinois My People, My Homeland a rapporté à lui tout seul, 317,6 millions de dollars après seulement deux semaines d’exploitation. Il va donc bientôt dépasser Tenet de Christopher Nolan, qui a engrangé 323,3 millions six semaines, pour devenir le troisième meilleur score de 2020 à l’international.

Seule l’épopée chinoise, The Eight Hundred avec 458 millions de dollars, et Bad Boys for Life et ses 426,5 millions de billets verts, ont gagné plus cette année.

My People, My Homeland est composé de cinq courts métrages réalisés par sept cinéastes chinois de premier plan, dont Ning Hao (Crazy Alien), Xu Zheng (Lost in Russia), Chen Sicheng (Detective Chinatown 3) et d’autres. Chaque partie est centrée sur un thème et une histoire patriotiques liés à la lutte de la Chine contre la pauvreté.

Les deux seuls films qu’Hollywood a daigné sortir en Chine, Tenet et Mulan, ont déjà été retirés de la plupart des salles les cinémas.

Le monde d’avant a tant changé que désormais, la Chine et son industrie cinématographique aurait remplacé le tout puissant Hollywood ?

Wait and SEE !

Source : The Hollywood Reporter

Et SEE tu partageais cet article ?

Découvre notre boutique

+ de Wait and SEE

aidez See-mag à rester gratuit, sans pub et indépendant !