Kevin Spacey : les poursuites sont abandonnées

William Little, son principal accusateur, a décidé de garder le silence. C’était la seule plainte contre l’acteur, mais d’autres enquêtes sont en cours.

Les autorités de l’Etat américain du Massachusetts ont abandonné, mercredi 17 juillet, les poursuites contre Kevin Spacey, inculpé pour attentat à la pudeur et agression sexuelle. Le jeune homme qui affirmait avoir été agressé avait choisi de garder le silence lors d’une précédente audience, le 8 juillet, et avait déjà abandonné ses poursuites au civil, comme on l’avait évoqué ici.

Dans une lettre au juge, versée au dossier mercredi, le procureur a expliqué sa décision « du fait de l’indisponibilité du témoin à l’origine de la plainte ».

L’homme à l’origine de la plainte affirmait que Kevin Spacey lui avait, à plusieurs reprises, mis la main dans le pantalon et avait saisi son sexe, après l’avoir incité à consommer plusieurs bières. Les faits se seraient déroulés en 2016 dans un restaurant de l’île de Nantucket, où le jeune homme était serveur.

Mais où est passé le portable ?

Kevin Spacey avait déjà été jugé une première fois le 7 janvier dernier pour agression sexuelle sur William Little en juillet 2016, et alors que ce lundi 8 juillet, s’est tenu une nouvelle audience contre le comédien de House of Cards à Nantucket, l’accusation, qui reposait sur des images filmées avec le portable de la victime présumée, se retrouve dans une position compliquée.

En effet, élément-clé du procès, alors que William Little a déclaré ne pas avoir revu son téléphone après l’avoir confié aux forces de l’ordre en décembre 2017, la police elle, affirmait l’avoir rendu au père de la victime. Mais ce dernier prétend toujours n’en avoir aucun souvenir. Le plaignant avait donc finalement, invoqué le 5e amendement de la Constitution américaine, qui permet à un témoin de garder le silence pour ne pas risquer de s’incriminer. 

Cette affaire, dans laquelle l’acteur plaidait non coupable, était la seule dans laquelle il était inculpé. Mais il a fait l’objet d’autres accusations d’agressions sexuelles dans la foulée du mouvement #MeToo et il est ciblé par plusieurs autres enquêtes aux Etats-Unis et au Royaume-Uni. Depuis, le comédien est totalement blacklisté avec notamment la perte du rôle principal dans la série House of Cards.

Wait and SEE !

Et SEE tu partageais cet article ?

Découvre notre boutique

+ de Wait and SEE

aidez See-mag à rester gratuit, sans pub et indépendant !