Joaquin Phoenix : « Plus imprévisible nous étions, plus excitant c’était »

Joker, projeté à la Mostra de Venise, a été accueilli par un triomphe et une standing ovation de 8 minutes. Joaquin Phoenix, qui a perdu 23 kilos pour le rôle, s’est exprimé.

Oui c’est vrai, on vous en parle beaucoup, mais très honnêtement, dès l’annonce d’un Joker interprété par le vénéré Joaquin Phoenix faite, toute la rédaction de SEE était toute excitée.

Alors, on est comme ça, quand on aime, on ne compte pas les articles !

Le film a été projeté le 31 août au festival de Venise, le succès a été total, et on ne manquera pas de vous livrer notre chronique bientôt. La fin de la projection a vu une ovation dès l’apparition du nom de Joaquin Phoenix apparaître sur l’écran.

Il faut dire que l’enjeu était de taille pour l’acteur. Succéder à Jack Nicholson il y a 30 ans dans le Batman de Tim Burton, et à Heath Ledger il y a 11 ans dans The Dark Knight de Christopher Nolan – on fera l’impasse sur la performance décevante de Jared Leto dans Suicide Squad -, était un pari difficile à tenir.

Mais assez rapidement, au fil des photos diffusées jusqu’à la dernière bande-annonce assez terrifiante, nos espoirs et notre attente allait évidemment être comblée et largement rassurée.

Les premières réactions au sortir de la projection ont tout simplement été élogieuses, allant de « Sombrement drôle » à « Palpitant », en passant par ‘tragique » à « une performance digne d’un Oscar pour Phoenix ».

Le comédien de 44 ans, qui plus tôt, s’était exprimé en conférence de presse, s’était expliqué sur la gestion personnelle de sa performance : « Ce qui m’attirait à l’idée de faire ce film, c’est que nous allions approcher le personnage à notre manière », et d’ajouter : « Je ne me suis pas référé à ses incarnations précédentes. J’avais la sensation que c’était notre création, ce qui était important pour moi car c’était la clé ». A noter que pour incarner ce Joker-là, l’acteur comédien a perdu plus de 23 kilos. « Il se trouve que ça affecte votre psychologie, Vous commencez à devenir fou. » a-t-il confié.

Puis Phoenix a parlé plus précisément de son personnage : « C’est son combat pour trouver le bonheur, pour ressentir la chaleur et l’amour qui m’intéressait. Ce personnage est tellement de choses pour moi. Ce qu’il était les premières semaines s’est révélé complètement différent de ce qu’il était à la fin. Il a constamment évolué. Je n’avais jamais eu une expérience comme celle-là. Plus imprévisible et libre nous étions, plus excitant c’était. »

A LIRE : JOAQUIN PHOENIX EN 10 FILMS

Joker de Todd Phillips, qui en plus de Phoenix, voit sa distribution portée par Robert de Niro et Zazie Beetz, le tout produit par Martin Scorsese, sera dans nos salles le 9 octobre.

Wait and SEE !

Aidez SEE à rester gratuit, sans pub et indépendant.

Tous nos T-shirts COMICS à partir de 13 euros

Découvrez les t-shirts BY SEE

Et SEE tu partageais cet article ?

Découvre notre boutique

+ de Wait and SEE

aidez See-mag à rester gratuit, sans pub et indépendant !