Jacques Higelin, l’acteur !

Nous sommes tristes, Jacques Higelin vient de nous quitter à l’âge de 77 ans, ce qui est bien trop jeune pour mourir.

Il y avait l’écrivain, le poète et le chanteur, mais n’oublions pas qu’Higelin était également un acteur.

En un peu plus de 30 films, de 1959 avec Le Bonheur est pour Demain de Henri Fabiani à 2013, où il partageait l’affiche avec Daniel Auteuil dans Jappeloup de et avec Guillaume Canet, Higelin affichait avec fierté, une filmographie diversifiée.

Le chanteur avait d’ailleurs débuté ses études artistiques en intégrant le cours Simon pour y apprendre l’art dramatique et pouvait se targuer d’avoir été dirigé par Yves Robert, Jacques Doillon, Claude Lelouch ou encore Nadine Trintignant.

Dans sa filmo, nos souvenirs nous poussent à retenir plus particulièrement Elle Court, Elle Court la banlieue, en 1973, un film de Gérard Pirès scénarisé par Claude Miller, dans lequel il s’affichait avec Marthe Keller. Cette comédie franco-italienne avait également à son casting, Jean-Pierre Darras, Victor Lanoux, Daniel Prévost ou encore Coluche, pour les plus nostalgiques d’entre vous.

Jacques Higelin qui transformait sa vie en film permanent avait déclaré à Télérama à propos du tournage d’Elle Court, Elle Court… : “J’étais limite autiste à cette époque. Je restais enfermé dans ma bagnole à écouter les Stones à fond. Je détonnais par rapport aux autres, notamment Marthe Keller, si suisse, si correcte ! J’ai souvent foutu le souk sur le tournage. Il y a même un jour où je me suis tiré en plantant tout le monde. La production m’a menacé de m’obliger à rembourser les frais, près de 70 000 balles, mon cachet pour ainsi dire !”

Repose en paix Jacques.

Et SEE tu partageais cet article ?

Découvre notre boutique

+ de Wait and SEE

aidez See-mag à rester gratuit, sans pub et indépendant !