Guillaume Canet transformé dans Au nom de la terre

Le comédien s’est métamorphosé pour jouer un agriculteur dans le premier film d’Edouard Bergeon. Bande-annonce.

Après Nous Finirons ensemble, la suite des Petits Mouchoirs, Guillaume Canet a remis sa casquette de simple acteur, et change totalement de registre en passant de la comédie au drame rural.

Le film, qui raconte l’histoire d’une famille d’agriculteurs frappée de plein fouet par les contraintes européennes et une fuite en avant générée par un surendettement, lui-même généré par une obligation d’investir pour rester compétitif, est le premier long métrage du documentariste Edouard Bergeon.

Le réalisateur racontant ici sa jeunesse, et surtout le souvenir des difficultés auxquelles son père fut confronté.

Le pitch officiel : Pierre a 25 ans quand il rentre du Wyoming pour retrouver Claire sa fiancée et reprendre la ferme familiale. Vingt ans plus tard, l’exploitation s’est agrandie, la famille aussi. C’est le temps des jours heureux, du moins au début… Les dettes s’accumulent et Pierre s’épuise au travail. Malgré l’amour de sa femme et ses enfants, il sombre peu à peu…

A propos du film, Guillaume Canet a déclaré : « C’est certainement une des aventures les plus fortes que j’ai eu la chance de vivre », l’acteur ayant dû considérablement se transformer physiquement pour les besoins du rôle.

Au nom de la terre, également porté par Rufus et Samir Guesmi, vu dans Les Fantômes d’Ismaël, sera en salles le 25 septembre 2019.

Wait and SEE !

Et SEE tu partageais cet article ?

Découvre notre boutique

+ de Wait and SEE

aidez See-mag à rester gratuit, sans pub et indépendant !