Ennio Morricone est mort

Le chef d’orchestre, fidèle de Sergio Leone est décédé à 91 ans. Il avait également composé pour Dario Argento, Brian De Palma ou encore Henri Verneuil.

Ses musiques étaient presque les actrices principales des films qu’elles accompagnaient, le compositeur italien Ennio Morricone est décédé dans la nuit de dimanche à lundi à 91 ans, dans une clinique romaine dans laquelle il était hospitalisé suite à une chute.

Né à Rome le 10 novembre 1928, il avait débuté au début des années 60 en signant les musiques des films de Sergio Leone, il l’accompagnera jusqu’à la mort du cinéaste, et signera le score inoubliable de la fresque avec Robert De Niro et James Wood, Il était une fois en Amérique.

Plus de 500 musiques de films

Celui qu’on baptisait « Il Maestro », avait été oscarisé en 2016 après avoir composé plus de 500 musiques de films tout au long d’une carrière de 50 années.

Des ambiances chevaleresques pour Sergio Leone à celles, plus angoissantes angoissantes pour Dario Argento et Mario Bava, le chef d’orchestre savait varier les styles, avec à chaque fois la partition idéale.

C’est son père Mario, trompettiste de jazz, qui va lui donner goût à la musique en lui faisant apprendre plusieurs instruments. À douze ans, il va intégrer l’Académie Sainte-Cécile dans la ville aux sept collines. Supervisé par le compositeur italien Goffredo Petrassi, il sera triplement diplômé – trompette, composition et instrumentation – du conservatoire en 1954. D’abord membre de groupes de jazz, il va rapidement être amené à arranger les morceaux d’artistes pop et jazz, dont Helen Merrill, Jimmy Fontana, Mireille Mathieu, Françoise Hardy ou encore Demis Roussos.

En 1961, le cinéaste italien Luciano Salce lui donne sa chance, et celui qui n’est pas encore « Il Maestro » va composer sa première musique de film pour la comédie Mission ultra-secrète. Trois ans plus tard, Sergio Leone, un ancien ami d’enfance, lui propose de composer la musique de son premier western : Pour une poignée de dollars. Le western spaghetti va rencontrer un immense succès, et la composition exubérante de Morricone n’y est pas pour rien. Le compositeur va se spécialiser dans le genre et signer également des musiques pour Sergio Corbucci.

Le maestro a également collaborer avec d’autres cinéastes majeurs italien tels que Pier Paolo Pasolini, Vittorio De Sica, Bernardo Bertolucci, Mario Bava et Dario Argento pour qui il va composer la musique de L’oiseau au plumage de CristalLe chat à neuf queues et Quatre mouches de velours gris.

Mais Morricone ne va pas tarder à s’expatrier, puis va travailler avec Henri Verneuil pour Le Clan des Siciliens, et suivront Terrence Malick, Samuel Fuller, Brian De Palma, Pedro Almodovar, Roman Polanski ou plus récemment Quentin Tarantino.

En marge du cinéma, on notera d’autres partitions du Maestro comme Le Concerto per Orchestra n.1 (1957), Cantata per L’Europa (1988) ou Vuoto d’anima piena (2008). Il a aussi dirigé une messe composée pour le Pape François en juin 2015, commandée par la Compagnie de Jésus pour célébrer le 200e anniversaire de la restauration de l’ordre à l’Eglise Jésuite de Rome.

Repose en paix Il Maestro.

Et SEE tu partageais cet article ?

Découvre notre boutique

+ de Wait and SEE

aidez See-mag à rester gratuit, sans pub et indépendant !