Disparition du directeur photo Michael Chapman !

Il avait été le génial directeur photo du Parrain, Taxi Driver, Raging Bull, Le Fugitif ou encore Les Dents de la Mer. Il nous quitte à l’âge de 84 ans.

Michael Chapman, qui fut nommé deux fois aux Oscars pour Raging Bull et Le Fugitif, et dont les nombreuses collaborations incluent entre autres Le Parrain, Taxi Driver et Les Dents de la Mer, nous a quittés à l’âge de 84 ans. Son épouse Any Holden Jones a déclaré sur les réseaux sociaux qu’il était décédé ce dimanche 21 septembre, sans donner plus de détails.

Des ambiances inoubliables

Chapman avait livré au monde du cinéma des lumières et des ambiances inoubliables, notamment le noir et blanc de Raging Bull de Martin Scorsese en 1980, les attaques de requins à glacer le sang dans Les Dents de la Mer de Steven Spielberg en 1975, l’accident de train à couper le souffle dans Le Fugitif en 1987, le dernier concert émouvant du groupe dans The Last Waltz de Scorsese et le couple ludique des personnages de Michael Jordan et Looney Tunes dans Space Jam.

Né à New York le 21 novembre 1935, Chapman affichait sur son CV une trentaine de collaboration en tant que directeur de la photographie, allant de la photo La dernière corvée avec Jack Nicholson en 1974, à Hoot de 2006

Cinéma et musique

Il avait également été le chef-opérateur du clip Bad de Michael Jackson pour, le deuxième des cinq singles classés n°1 aux charts U.S. de l’album éponyme du King of Pop sorti en 1987.

Chapman a également joué de petits rôles dans plus d’une douzaine de films, et avait réalisé L’Esprit d’équipe en 1983 avec Tom Cruise et Le Clan de la caverne des Ours en 1986 avec Daryl Hannah. Il s’était aussi occupé de la photo du concert Peter Gabriel : Live in Athens 1987qui avait été filmé à l’apogée de la popularité solo de l’ex-chanteur de Genesis, mais qui n’avait été publié qu’en 2013.

Un grand de l’image vient de nous quitter.

Repose en paix Michael Chapman

Et SEE tu partageais cet article ?

Découvre notre boutique

+ de Wait and SEE

aidez See-mag à rester gratuit, sans pub et indépendant !