Des ex de Ghibli créent un court métrage pour les J.O. de Tokyo

En 2015, des anciens animateurs de Ghibli, ont fondé le Studio Ponoc. Ce dernier produira un court métrage d’animation pour les Jeux olympiques de Tokyo 2020.

« Je veux faire un film qui enthousiasmera les enfants pour les Jeux. Le genre de monde que nous voulons voir à la fin de toute cette compétition, même au-delà des Jeux, sera un thème majeur », a déclaré le fondateur et producteur de Studio Ponoc, Yoshiaki Nishimura lors d’une conférence de presse au Festival international du film d’animation d’Annecy.

Le court métrage d’anime, commandé par le Comité international olympique et qui devrait être terminé d’ici le printemps 2020, sera le premier pour les Jeux olympiques. Il devrait faire ses débuts à Tokyo 2020, avant d’être projeté ailleurs, y compris dans les futures villes hôtes des Jeux olympiques.

Les valeurs olympiques

« À l’approche des Jeux de Tokyo 2020, nous voulions explorer l’animation comme un moyen créatif d’exprimer les valeurs olympiques d’excellence, de respect et d’amitié », a déclaré Francis Gabet, directeur de la Fondation olympique pour la culture et le patrimoine (OFCH).

« Nous sommes ravis de relever, avec l’OFCH, le défi de créer un beau film d’animation dessiné à la main qui parlera au monde, en particulier aux enfants, encourageant tous les citoyens à embrasser la vie avec un esprit paisible et tolérant, quels que soient les défis auxquels ils peuvent être confrontés », a déclaré Nishimura.

Nishimura a travaillé sur les productions de Studio Ghibli, notamment Le Château Ambulant de Hayao Miyazaki. Il a quitté Ghibli lorsque Miyazaki et Isao Takahata ont annoncé leur retraite.

Le Studio Ponoc a sorti l’an dernier une anthologie de trois films, Modest Heroes, qui présente des œuvres de Yonebayashi, Yoshiyuki Momose et un autre ancien élève de Ghibli, Akihiko Yamashita. L’anthologie a été projetée à Annecy.

Wait and SEE !

Source Hollywood Reporter

Et SEE tu partageais cet article ?

Découvre notre boutique

+ de Wait and SEE

aidez See-mag à rester gratuit, sans pub et indépendant !