Dernier Tango pour Bernardo

Le réalisateur italien du Dernier tango à Paris et oscarisé pour Le Dernier Empereur, vient de décéder des suites d’un cancer à 77 ans.

Bernardo Bertolucci, le réalisateur italien maintes fois primé était voué au fauteuil roulant depuis plus de dix ans à cause d’une opération chirurgicale pour une hernie discale en 2003, qui avait échoué et l’avait rendu incapable de marcher.

Nouvelle vague

Bertolucci qui symbolisait la nouvelle vague italienne (aux côtés d’Antonioni, Fellini et Pasolini), avec une carrière cinématographique débutée dans les années 1960, avait opéré un virage hollywoodien d’envergure avec Le Dernier Empereur en 1987, qui remporta neuf Oscars, dont celui du meilleur film et du meilleur réalisateur pour Bertolucci.

Le rêve communiste

Bertolucci est né à Parme en 1941, fils d’un poète et d’un enseignant, il a a été élevé dans un univers littéraire et artistique. Son père, Attilio, était ami avec Pier-Paolo Pasolini, alors romancier et poète.

Bertolucci a largement contribué en tant qu’auteur et homme d’idées, pour l’épopée du western spaghetti épique de Sergio Leone, Il était une fois dans l’Ouest. Mais sa carrière de réalisateur a vraiment décollé en 1964 avec Prima Della Rivoluzione, un compte rendu par Parme de la liaison d’un étudiant marxiste avec sa tante et du très contestaire La Contestation en 1970. Ces films ont tous deux mis au premier plan l’engagement de Bertolucci dans la politique radicale de gauche. «J’ai vécu dans une sorte de rêve du communisme», déclarera-t-il plus tard.

La Contestation a également marqué le début de la collaboration de Bertolucci avec le directeur de la photographie Vittorio Storaro. Ensemble, ils vont créer une série de chefs-d’œuvre visuellement étonnants, notamment La Stratégie de l’Araignée en 1970, le controversé Dernier Tango à Paris en 1972, ainsi que le dérangeant 1900 en 1976.

Le dernier empereur, soutenu par le producteur britannique Jeremy Thomas, est devenu le plus grand succès de Bertolucci, le réalisateur ayant obtenu l’autorisation sans précédent de tourner dans la Cité interdite à Pékin. Après avoir remporté un tel succès, Bertolucci a continué à collaborer avec Thomas pour Un Thé au Sahara en 1990, Beauté Volée en 1996 et Innocents en 2003. Dans ce dernier film, Bertolucci revient à sa marque de fabrique, mélange enivrant de politique radicale et d’érotisme.

Controverse

Toutefois, dans le cadre de la campagne #MeToo, une réelle controverse a éclaté en 2016 sur le consentement de la jeune actrice Maria Schneider à la fameuse scène de « beurre » du Dernier Tango, après la révélation d’une vidéo dans laquelle Bertolucci reconnait avoir omis de l’informer pleinement des détails de la scène proposée.

Le dernier long métrage achevé par Bertolucci était Moi et Toi en 2010, d’après un roman de Niccolò Ammaniti. Marié depuis 1978 à la cinéaste Clare Peploe, il n’a pas eu d’enfants.

Et SEE tu partageais cet article ?

Découvre notre boutique

+ de Wait and SEE

aidez See-mag à rester gratuit, sans pub et indépendant !