Décès du comédien Hugh Keays-Byrne !

Toecutter dans Mad Max en 1979, c’était lui, Immortan Joe dans Mad Max : Fury Road en 2015, c’était encore lui.

Hugh Keays-Byrne, qui a incarné deux vilains iconiques de la saga de George Miller, Mad Max, est mort « paisiblement » à l’âge de 73 ans, comme le rapporte le magazine américain Entertainment Weekly.

Le réalisateur Brian Trenchard-Smith, qui avait dirigé le comédien sur le long-métrage L’homme de Hong Kong, sorti en 1975, a annoncé son décès sur sa page Facebook ce mercredi, sans précision sur les causes de sa mort.

 « Je suis triste de vous dire que notre ami Hugh Keays-Byrne s’est éteint hier à l’hôpital », a-t-il écrit. « Un ancien acteur de la Royal Shakespeare Company, qui s’est installé en Australie, qui a joué dans mon Homme de Hong Kong et a décroché une reconnaissance mondiale en tant que Toecutter dans Mad Max, et Immortan Joe dans Mad Max-Fury Road ».

Et il a ajouté : « Hugh avait un cœur généreux, il donnait un coup de main aux personnes dans le besoin, ou offrait un endroit où rester à un adolescent sans-abri. Il se souciait de la justice sociale et de la préservation de l’environnement bien avant que ces questions ne deviennent à la mode. Sa vie était régie par son sens de l’unité de l’humanité. Son exemple et son amitié nous manqueront ».

Né en Inde en 1947 de parents britanniques, Keays-Byrne grandira en Angleterre et y débutera sa carrière sur les planches, rejoignant la prestigieuse Royal Shakespeare Company. En 1967, il décrochera son premier concert télévisé dans la série Boy Meets Girl. Il partira ensuite s’installer en Australie en 1973, après une tournée de la pièce de théâtre Le Songe d’une nuit d’été.

Keays-Byrne était devenu célèbre pour son interprétation de l’impitoyable Toecutter dans le premier épisode de Mad Max sorti en 1979. Et en 2015, il avait remis ça en incarnant Immortan Joe dans Mad Max : Fury Road, face à Charlize Theron et Tom Hardy.

Repose en paix Hugh Keays-Byrne !

Et SEE tu partageais cet article ?

Découvre notre boutique

+ de Wait and SEE

aidez See-mag à rester gratuit, sans pub et indépendant !