César 2020 : un palmarès sous haute tension !

Une 45e cérémonie présentée par Florence Foresti, qui aura décerné le prix du meilleur film aux Misérables de Ladj Ly et un le César de meilleur réalisateur à Roman Polanski.

On savait que ça allait sûrement chauffer, et finalement pas tant que ça.

Entre l’humour plutôt bien vu de Florence Foresti et un discours un peu trop « bien-pensant » de Sandrine Kiberlain, en passant par le départ de la salle d’Adèle Haenel à l’annonce du César de meilleur réalisateur pour Roman Polanski, les César 2020 ont finalement été dans l’ensemble, assez longs et ennuyeux.

Une cérémonie qui a entre autres, offert sa récompense suprême au film de Ladj Ly, Les Misérables, qui sans surprise, à décerné le prix du meilleur film étranger à Parasite, et qui a consacré Roschdy Zem en tant que meilleur acteur pour son rôle dans Roubaix, une lumière d’Arnaud Desplechin, et Anais Desmoustier comme meilleure actrice pour Alice et le Maire.

Swan Arlaud quant à lui, est reparti avec la statuette du meilleur second rôle masculin pour Grâce à Dieu de François Ozon, et Fanny ardant a reçu le prix du meilleur second rôle féminin pour La Belle époque de Nicolas Bedos, cette dernière ayant déclaré : « Je ne sais pas quoi penser des récompenses. C’est très agréable mais c’est éphémère… comme le pouvoir ou la gloire. »

Le tout aura été orchestré par une Florence Foresti drôle, mais quand même légèrement gênée aux entournures, et qui n’aura cessé de faire des allusions du type : « Il paraît qu’il y a des gros prédateurs… euh producteurs dans la salle », ou encore : « J’ai décidé qu’Atchoum n’était pas assez grand pour faire de l’ombre au cinéma français », en évoquant Roman Polanski.

César 2020 : le palmarès

Meilleure Actrice : Anaïs Demoustier dans Alice et le maire
Meilleur Acteur : Roschdy Zem dans Roubaix, une lumière
Meilleure Actrice dans un Second Rôle : Fanny Ardant dans La belle époque
Meilleur Acteur dans un Second Rôle : Swann Arlaud dans Grâce à Dieu
Meilleur Espoir Féminin : Lyna Khoudri dans Papicha
Meilleur Espoir Masculin : Alexis Manenti dans Les Misérables
Meilleur Scénario Original : Nicolas Bedos pour La belle époque
Meilleure Adaptation : J’accuse de Roman Polanski
Meilleure Musique Originale : Dan Lévy pour J’ai perdu mon corps
Meilleur Son : Nicolas Cantin, Thomas Desjonquères, Raphaël Mouterde,
Olivier Goinard, Randy Thom pour Le chant du loup
Meilleure Photo : Claire Mathon pour Portrait de la jeune fille en feu
Meilleur Montage : Flora Volpelière pour Les Misérables
Meilleurs Costumes : Pascaline Chavanne pour J’accuse
Meilleurs Décors : Stéphane Rozenbaum pour La belle époque
Meilleur Film de Court Métrage : Pile poil réalisé par Lauriane Escaffre, Yvonnick Muller
Meilleur Film d’Animation : J’ai perdu mon corps de Jérémy Clapin
Meilleur Court-Métrage d’Animation : La nuit des sacs plastiques de Gabriel Harel
Meilleur Film Documentaire : M réalisé par Yolande Zauberman
Meilleur Premier Film : Papicha de Mounia Meddour
César du public : Les Misérables de Ladj Ly
Meilleur Film Étranger : Parasite 
Meilleure réalisation : Roman Polanski pour J’accuse
Meilleur Film : Les Misérables de Ladj Ly

Alors quelle allure auront les César 2021 ?

Wait and SEE !

Et SEE tu partageais cet article ?

Découvre notre boutique

+ de Wait and SEE

aidez See-mag à rester gratuit, sans pub et indépendant !