Brad Pitt aux alcooliques anonymes !

Dans d’un long portrait publié par le New York Times, le comédien s’est confié sur sa douleur après son divorce d’Angelina Jolie.

Alors que Brad Pitt enchaine les promotions de Once Upon a Time in… Hollywood et Ad Astra, le film de James Gray qui sera en salles le 18 septembre, le New York Times a publié un portrait du comédien dans lequel ce dernier se livre sans aucune retenue et sans fard.

Il y raconte notamment, avoir fréquenté les Alcooliques Anonymes durant 18 longs mois en 2016.

Le secret avait été très bien gardé et aucun des membres de son groupe de l’association n’a révélé aux médias, la présence de l’acteur. « Il y a tous ces hommes assis en cercle, qui se livrent avec une honnêteté incroyable. Je m’y sentais en sécurité et il n’y avait pas de jugement, ce qui permet de ne pas se juger soi-même. » a déclaré Pitt, avant d’ajouter : « C’était vraiment libérateur d’exposer simplement les aspects laids de soi-même. C’est très utile. »

Le comédien est également rentré dans les détails de cette descente : « J’avais des soucis familiaux. On n’en dira pas plus. Mais on porte tous une forme de douleur, de chagrin et de manque. On passe la plupart de notre vie à le cacher, mais c’est bien là, en vous. »

Pitt a avoué avoir puisé dans cette noirceur pour incarner son personnage de Roy McBride dans Ad Astra.

Enfin, après avoir dit : « J’étais allé aussi loin que possible, donc je me suis retiré le droit de boire. », il a conclu en disant que pour le moment, il n’accepterait aucun rôle pour pouvoir se consacrer à d’autres passions telles que la sculpture.

Wait and SEE !

Aidez SEE à rester gratuit, sans pub et indépendant.

Tous nos T-shirts GEEK à partir de 13 euros

Découvrez les t-shirts BY SEE

Et SEE tu partageais cet article ?

Découvre notre boutique

+ de Wait and SEE

aidez See-mag à rester gratuit, sans pub et indépendant !