Ben Affleck : « Le plus grand regret de ma vie »

Lors d’une interview avec le New York Times, Ben Affleck a largement évoqué son divorce d’avec Jennifer Garner, ainsi que son addiction à l’alcool. Extraits.

Le comédien, qui endossait le rôle du chevalier noir Batman pour la trilogie de Zack Snyder, a récemment avoué qu’il avait refusé de continuer de porter la cape craignant de sombrer à nouveau dans l’alocoolisme.

Alors que Ben Affleck croule sous les projets, qu’il sera prochainement à l’affiche de The Way Back dans lequel il incarne un entraineur de basketball qui a perdu sa femme, et qu’il sera également à l’affiche en janvier 2021 de The Last Duel, le prochain Ridley Scott avec aussi Matt Damon et Adam Driver au casting, il s’est longuement livré au journal américain The New York Times.

Affleck a notamment évoqué son divorce d’avec Jennifer Garner en déclarant ceci : « Le plus grand regret de ma vie est ce divorce », et d’enchainer assez rapidement sur ses problèmes d’alcool, une des raisons principales de sa séparation : « J’ai bu relativement normalement pendant longtemps. Ce qui s’est passé, c’est que j’ai commencé à boire de plus en plus quand mon mariage s’est effondré. C’était en 2015, 2016. Ma consommation d’alcool n’a évidemment fait que créer davantage de problèmes conjugaux. »

Mais l’acteur et réalisateur de talent, notamment d’Argo et The Town confie également faire face à ses démons : « Ce n’est pas particulièrement sain de rester concentrer sur les échecs et les rechutes. J’ai certainement fait des erreurs. J’ai certainement fait des choses que je regrette. Mais vous devez vous ressaisir, en tirer des leçons et essayer d’avancer »

Dans ses multiples projets, figurent également la réalisation de Le Fantôme du roi Léopold, un drame sur le pillage du Congo par le roi Léopold II de Belgique à la fin du XIXe siècle, ainsi qu’un film pour Robert Rodriguez.

Alors, Ben Affleck sera-t-il au sommet de son jeu et de sa forme dans ses prochains rôles ?

Wait and SEE !

Et SEE tu partageais cet article ?

Découvre notre boutique

+ de Wait and SEE

aidez See-mag à rester gratuit, sans pub et indépendant !