Ben Affleck au temps des colonies !

L’acteur/réalisateur va diriger Le Fantôme du roi Léopold, un drame sur le pillage du Congo par le roi Léopold II de Belgique à la fin du XIXe siècle.

Désormais libéré et délivré du costume de Batman, Ben Affleck a un agenda ultra rempli, car en plus de jouer dans Hypnotic, le prochain Robert Rodriguez, et d’affronter Matt Damon dans The Last Duel de Ridley Scott, selon le site Deadline, il va se lancer dans la réalisation de son cinquième film après Gone Baby Gone en 2007, The Town en 2010, Argo en 2012 et Live by Night en 2016.  

Le film, dont le scénario sera écrit par Farhad Safinia, déjà auteur du script d’Apocalypto, est l’adaptation du livre d’Adam Hochschild, Le Fantôme du roi Léopold : histoire d’avidité, de terreur et d’héroïsme dans l’Afrique coloniale. Livre déjà issu d’un documentaire tourné en 2006.

Les atrocités coloniales

La narration couvrira un morceau atroce de l’histoire de l’Afrique noire. Au moment où les pays européens luttaient pour trouver les moyens de partager les ressources naturelles de l’Afrique, Léopold devint l’homme le plus riche du monde. Des milliards de dollars se dissimulaient dans des comptes bancaires secrets en acquérant la propriété privée de l’État libre du Congo, et il pilla le caoutchouc et l’ivoire en forçant les habitants à le récolter. Ceux qui refusèrent furent démembrés, et le bouquin estime que pas moins de 8 millions ont été tués dans cette quête impitoyable de richesse. 

Une passion

Ben Aflleck sera coproducteur du long-métrage avec Martin Scorsese. Et il est à noter que le projet est né d’une passion du comédien pour cette partie du monde, Affleck ayant fondé Eastern Congo Initiative, pour plaidoyer à l’obtention de subventions axée sur le travail avec et pour le peuple de l’est du Congo, et de stimuler le développement économique et social pour augmenter le montant des financements publics et privés nécessaires à la réalisation de ces objectifs.

Wait and SEE !

Et SEE tu partageais cet article ?

Découvre notre boutique

+ de Wait and SEE

aidez See-mag à rester gratuit, sans pub et indépendant !